Connectez-vous S'inscrire






Arts & Scènes

Ibrahim Maalouf, deux nouveaux albums dédiés aux femmes

Rédigé par Fatima Khaldi | Mardi 13 Octobre 2015

Ibrahim Maalouf, le trompettiste franco-libanais est de retour avec non pas un, mais deux nouveaux albums. Le premier est une ode à une femme qu'il admire, la chanteuse mythique du monde arabe Oum Kalthoum, quand le second est une dédicace aux femmes qui ont marqué son existence. Deux œuvres à découvrir, où le jazz se pare de ses plus belles notes pour des hommages vibrants.



« "Kalthoum" est une célébration des femmes qui ont bouleversé le cours de l’Histoire et dont l’influence artistique a eu un impact jusque dans nos vies actuelles. J’ai donc choisi une figure emblématique, véritable monument de l’histoire du peuple arabe, et qui est par ailleurs la voix que j’ai le plus écoutée depuis ma toute petite enfance : Oum Kalthoum », a fait part Ibrahim Maalouf.

Album Kalthoum, d'Ibrahim Maalouf.
Album Kalthoum, d'Ibrahim Maalouf.
Avec le pianiste Frank Woeste, Ibrahim Maalouf, s'est tourné vers un jazz « assez conventionnel » que l'artiste considère malgré tout comme innovant de par son métissage. L'un des titres repris par le quintet est le grand succès de la diva égyptienne, « Alf Leila Wa Leila » ( « Les Mille et une Nuits »). Une chanson de 1969 composée par Baligh Hamidi dont la durée dépasse les 60 minutes.

Enregistré et mixé à New York avec Larry Grenadier (contrebasse), Clarence Penn (batterie), Mark Turner (saxophone) et Frank Woeste (piano), déjà présents sur « Wind », un précédent album dédié à Miles Davis, Kalthoum s’inscrit selon le trompettiste « comme une continuité d’une belle aventure discographique » avec ces musiciens.


Album Red & Black, d'Ibrahim Maalouf.
Album Red & Black, d'Ibrahim Maalouf.
« Red & Black Light », quant à lui, « est une ode à la femme d’aujourd’hui et à son rôle fondateur et fondamental pour espérer un avenir meilleur », affirme Ibrahim Maalouf, qui puise une grande partie de son inspiration auprès des femmes de sa famille qui selon lui gèrent leur quotidien et celui de leur entourage avec un remarquable courage malgré une vie pas toujours facile...

« Kalthoum » et « Red & Black Light », deux albums à la sortie simultanée fin septembre, aussi envoûtants et touchants l'un que l'autre, profonds dans le message et l'émotion diffusée à travers un jazz aux accents orientaux, une spécialité que l'artiste franco-libanais tient de son père, le grand trompettiste Nassim Maalouf.






Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu