Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Hun Sen fustige des médias 'faisant l'amalgame entre musulmans et terroristes'

| Dimanche 6 Avril 2008



Dans son discours d'ouverture d'une conférence internationale interreligieuse à Phnom Penh, le Premier ministre cambodgien, Hun Sen, s'en est pris nommément aux chaînes internationales CNN, BBC et TV5, leur reprochant «leur manque de discernement dans le traitement des sujets sur le terrorisme».
Jeudi dernier, Hun Sen a présidé l'ouverture d'une conférence ayant pour thème « la coopération interreligieuse pour la paix et l'harmonie », tenue pendant deux jours dans la capitale cambodgienne. Sont réunis pour la quatrième fois autour de ce thème dix pays de l'ASEAN, ainsi que cinq Etats voisins (Australie, Nouvelle-Zélande, Iles Fidji, Papouasie Nouvelle-Guinée, et Timor Est).
Le Premier ministre cambodgien, dans son discours, a souligné la maladresse de certains médias internationaux, qui feraient, selon lui, un lien trop rapide entre terrorisme et islam, religion qui comprend près d'un milliard de fidèles. « Par le simple fait d'utiliser un mot, il est possible de se faire un milliard d'ennemis», a-t-il lancé en faisant explicitement référence à la chaîne américaine CCN, à la BBC anglaise, et à la chaîne francophone TV5. «Ces médias ont commis la plus grave erreur en la matière», a-t-il ajouté, et de préciser que «le terrorisme c'est le terrorisme. Cela n'a rien à voir avec la religion. Ainsi, il faut que tous les politiciens et médias changent de vocabulaire lorsqu'ils parlent de l'Islam».
Le ministre cambodgien des Cultes et de la religion, Khun Haing, a précisé par la suite que le Cambodge comprenait une majorité de 95% de bouddhistes sur 14 millions d'habitants, et qu'environ 320 000 de ses concitoyens étaient musulmans.





Loading












Recevez le meilleur de l'actu