Connectez-vous
Islam | Musulman | Toute l’actu sur Saphirnews.com
Facebook
Twitter
Google+
Dailymotion
YouTube
Rss





Sur le vif

Houria Bouteldja relaxée, « souchien » n’est pas une injure raciste

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 26 Janvier 2012



Le verdict est enfin tombé pour Houria Bouteldja. Poursuivie par l'Alliance générale contre le racisme et pour le respect de l'identité française (Agrif) pour avoir employé le terme « souchien » dans l’émission « Ce soir ou (jamais!) » sur France 3 en juin 2007, la porte-parole du Parti des Indigènes de la République (PIR) a été relaxée, mercredi 25 janvier, par le tribunal de Toulouse.

A l’énoncé du verdict, Bernard Antony, président de l'Agrif et ancien député européen du FN, s’est dit « attristé mais pas abattu » et a annoncé son intention de faire appel de la décision. L’homme politique, qui a porté plainte contre la militante antiraciste pour « injure raciale », l'accuse toujours d'avoir voulu dire « sous-chien ».

Une version que conteste vivement Houria Bouteldja, qui déclare avoir été « sereine » avant le rendu du délibéré. « Il aurait été grotesque que l'on juge l'expression 'souchiens' raciste. Comme je l'ai répété durant le procès, c'est un néologisme formé sur le mot souche que j'ai utilisé pour critiquer l'expression Français 'de souche' et en aucun cas il ne s'agit d'un jeu de mots », a-t-elle réagi.

« Le bon sens a triomphé et la justice a refusé de se faire instrumenter par l'extrême droite néo-colonialiste », a indiqué pour sa part son avocat Me Henri Braun. Les avocats des deux parties attendent désormais de connaître les motivations de cette relaxe sur le fond.

Lire aussi :
Houria Bouteldja contre l'Agrif : verdict le 25 janvier


La Rédaction


Communiqués officiels | Archives | Culture | Billet | Actualité | Bien-être | Saphirnews.com | Médiacast | Publi-information | Webserie | Sur le vif | Psycho | Débats | Histoire | Revue de presse | vidéos | Services | Communiqué judiciaire


Inscription à la newsletter



Loading




L'actu vue par Yace