Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Hollande demande au gouvernement d'être 'extrêmement clair'

| Lundi 26 Novembre 2007



Lundi, le Premier secrétaire du PS François Hollande a estimé que les incidents à Villiers-le-Bel (Val-d'Oise) "traduisent une crise sociale et politique", et a demandé que "le gouvernement soit extrêmement clair sur les conditions de déroulement de l'accident".

"Il faut faire très attention, il faut que le gouvernement donne toutes les informations sur ce qui s'est passé avec l'accident, qu'on ne retrouve pas Clichy", a lancé le Premier secrétaire du PS sur France-inter. "On avait nié une évidence: le ministre de l'Intérieur (...) avait dit que les jeunes n'étaient pas poursuivis par la police, ils l'étaient".

M. Hollande a regretté "ce spectacle terrible (...) de désolation d'émeutes urbaines qui ont duré toute la nuit, parce que c'est un drame épouvantable". "C'est dire le climat de suspicion, de haine, qui peut exister dans un certain nombre de quartiers".

Si "ces violences sont inexcusables, inacceptables", M. Hollande a jugé qu'elles "traduisent une crise sociale et politique".

"Des promesses avaient été faites: on voit le résultat aujourd'hui", a ironisé le No1 du PS. "On parle encore d'un plan banlieues: depuis combien de temps parle-t-on de plan banlieue?".

"Cette tâche est devant nous, cette question est profonde majeure à travers des mesures sociales, éducatives, des mesures républicaines: c'est la République la réponse, une conception commune de la nation", a plaidé M. Hollande.





Loading












Recevez le meilleur de l'actu