Connectez-vous S'inscrire






Archives

Hillary Clinton relancée chez les démocrates, McCain désigné chez les républicains

| Mercredi 5 Mars 2008

Les primaires de mardi 5 mars dans quatre états des Etats-Unis dont l'Ohio et le Texas devaient selon toutes les prévisions permettre de faire se démarquer un candidat chez les démocrates en départageant les deux prétendants à l'investiture : Hillary Clinton et Barack Obama. Finalement, la course est relancée entre les deux rivaux, tandis que chez les républicains, John McCain a obtenu l'investiture républicaine pour la présidentielle de novembre 2008.



Hillary Clinton
Hillary Clinton

'Nous irons jusqu'au bout'

"Ce soir, nous avons gagné trois des quatre scrutins et commencé un nouveau chapitre dans cette campagne historique", a déclaré Hillary Clinton mardi soir au Texas, dédiant ses victoires à tous ceux qui "comptent et qui refusent d'être laissés pour compte". Un peu auparavant, elle avait assuré : "Nous poursuivons, nous nous renforçons et nous irons jusqu'au bout. [...] Aucun candidat, qu'il soit démocrate ou républicain, n'a gagné la Maison Blanche sans auparavant gagner la primaire de l'Ohio". "La nation va dans le sens où va l'Ohio", a-t-elle lancé à ses partisans déchaînés, ajoutant : "Le peuple de l'Ohio a dit fort et clair que nous continuons."

Barack Obama de son côté, après avoir salué les victoires de sa rivale, a estimé être "en route pour gagner cette investiture" car "quoi qu'il arrive ce soir, nous avons pratiquement la même avance en termes de délégués que ce matin".

Si Hillary Clinton remporte les primaires dans l'Ohio, le Texas et le Rhode Island, le sénateur de l'Illinois signe pour sa part sa douzième victoire consécutive en remportant le scrutin dans l'état du Vermont.

McCain désigné

Côté républicains, John McCain, en remportant les quatre scrutins, a par la même emporté l'adhésion des 191 délégués manquant à son investiture officielle comme candidat désigné du parti républicain.

Devant ses partisans réunis à Dallas, le sénateur de l'Arizona a estimé, s'agissant de la guerre en Irak, que "le prochain président doit expliquer comment il ou elle entend mettre fin à cette guerre le plus rapidement possible sans exacerber un conflit confessionnel qui pourrait rapidement dégénérer en génocide et encourager les terroristes à nous attaquer ailleurs avec des armes que nous n'osons pas les laisser posséder".

"Le prochain président doit encourager une plus grande participation et coopération de nos alliés dans la lutte contre Al-Qaida et les talibans en Afghanistan, mener l'effort pour réformer toutes les branches du gouvernement pour combattre l'extrémisme islamiste, encourager la vaste majorité des modérés à gagner la bataille pour l'âme de l'islam", a-t-il ajouté.




Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu