Connectez-vous S'inscrire






Psycho

Hania, 22 ans : « Ma souffrance vient de ma culpabilité »

Rédigé par Lalla Chams En Nour | Mercredi 16 Août 2017



Hania, 22 ans : « Ma souffrance vient de ma culpabilité »
Je ne sais pas quoi écrire... Enfin, certainement, je veux vous poser plusieurs questions. Je ne vous dirai pas que le monde est méchant car je me considère la seule responsable de comment gérer ce qui se passe dans ma vie et la seule responsable de ma façon d’agir et interagir avec ceux qui m’entourent.

Ma souffrance vient de ma culpabilité. Je me reproche mes échecs accumulés, mon manque d’une vision stratégique, mon manque de vigilance.

Avec les gens, je ne les teste pas et je les crois sur parole. Je fais taire mon intuition. Je vis les mêmes problèmes depuis des années, incapable de faire ma vie à un âge avancé. Tout le monde change autour de moi, moi je tourne autour de moi-même.

Ma solitude était toujours ma seule compagne, je crie au fond de moi pourquoi je suis dans cette situation, pourquoi j’ai passé ma vie toute seule alors que l’amour est ma quête suprême.

Quand une personne me déçoit, je sens une charge de haine envers elle, pourquoi ?

Incapable de manger quand je suis triste, et surtout incapable de cerner ma souffrance et d’en parler.

Hania

Lalla Chams en Nour, psychanalyste

Chère Hania, vous nous avez écrit dans un moment vraiment sombre et je vous souhaite que ces mots-là ne se soient pas attardés trop longtemps dans votre cœur. Vous vous sentez responsable, vous avez raison, mais vous culpabilisez et là vous avez tort.

En quoi êtes-vous responsable ? Il vous appartient, selon le Livre et la Tradition, d’apprendre à vous connaitre. « Qui se connaît soi-même connaît son Seigneur. » Voilà une invitation divine à méditer.

Cela signifie, selon moi, de trouver les moyens en vous, qui vous permettront d’évoluer, de progresser, de faire des prises de conscience qui aident l’âme, la nafs, à sortir de ses pulsions primaires pour s’affirmer, trouver sa juste place, apprendre à discerner et, finalement, à s’apaiser.

Si vous avez appris à vous connaître vous-même, vos relations aux autres s’en ressentent forcément. Plus juste vous serez envers vous-même, plus vous trouverez aisée la relation aux autres.

Quant à la culpabilité, c’est un poison inutile qui vous fait tourner en rond, vous le dites vous-même. Elle n’a rien de productif, elle brouille le discernement, le regard juste sur la réalité.

Elle coupe de l’intuition, vous dites que vous la faites taire. Dommage, car l’intuition est la parole intérieure la plus inspirée par la perle divine que chaque être humain porte en soi.

Vous semblez enfermée dans un état dépressif dont vous ne pourrez sortir seule. Essayez de trouver un thérapeute avec qui vous pourrez apprendre à vous connaître vous-même et ainsi à sortir de ce cercle vicieux dans lequel vous vous êtes enfermée.

Vous nous avez écrit, c’est déjà une première démarche pour en sortir, vous devriez avoir les ressources pour franchir le pas suivant. Avec tous nos encouragements...

La rubrique « Psycho », qu’est-ce que c’est ?

Des psychologues et psychanalystes répondent à vos questions. Musulman(e)s du Maghreb ou de France, professionnel(le)s actif(ve)s exerçant en cabinet, ils réfléchissent à votre problématique et tentent de vous éclairer à travers leur expérience professionnelle et leur pratique spirituelle. Ils peuvent vous aider à y voir plus clair en vous-même ou à mieux décrypter le comportement des personnes de votre entourage.
Ils ne sont pas médecins, même si on les désigne parfois comme des « médecins de l’âme », mais leur rôle est de vous aider à trouver en vous-même la meilleure réponse à vos interrogations sur vos relations aux autres, votre conjoint ou conjointe, vos parents, vos frères et sœurs, vos amis, vos collègues de travail, vos voisins...
Alors, n’hésitez pas, interrogez-les, ils tenteront de vous répondre en s’éclairant des plus belles pensées de l’islam.
Contactez-les (anonymat préservé) : psycho@saphirnews.com





Loading














Recevez le meilleur de l'actu