Connectez-vous S'inscrire






Religions

Hajj 2013 : l’Arabie Saoudite face à la menace du coronavirus

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Jeudi 12 Septembre 2013



Hajj 2013 : l’Arabie Saoudite face à la menace du coronavirus
L’Arabie Saoudite est le pays le plus touché par le coronavirus. Depuis septembre 2012, le royaume saoudien a recensé pas moins de 100 cas (sur 114 dans le monde), dont 47 sont morts du virus proche du SRAS, le syndrome respiratoire aigu sévère. Rebaptisé syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV) du fait que cette région est le foyer de l’infection, le coronavirus a dernièrement tué deux Saoudiens.

A l’approche du grand pèlerinage (Hajj) à La Mecque, la menace plane toujours. L’évènement religieux réunit chaque année plus de 3 millions de musulmans venus du monde entier. Dans le même temps, le mystère reste entier sur le virus de type SRAS contre lequel aucun traitement ou vaccin existe. Des tests menés sur des singes ont été probants, a-t-on appris le 8 septembre. Mais le chemin reste long avant d'envisager d'administrer les antiviraux sur des humains.

Des restrictions de voyage pour les plus fragiles

A ce jour, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) n’a pas émis de restriction de voyage à destination du pays et des Lieux saints de La Mecque et Médine. Dans une note parue fin juillet, l'OMS estime que « le risque pour un pèlerin individuel de contracter le MERS-CoV est (...) très faible ». Cependant, elle appelle les autorités nationales des pays d’origine des pèlerins à fournir « des informations sur les précautions sanitaires générales à prendre par les voyageurs » afin de « leur permettre de prévenir, détecter et prendre en charge les cas importés de MERS-CoV ».

De son côté, l’Arabie Saoudite a pris ses précautions en déconseillant l’accès à son territoire aux personnes souffrant de maladies chroniques comme le diabète, les femmes enceintes, les enfants âgés de moins de 12 ans et les personnes de plus 65 ans désirant effectuer le Hajj qui aura lieu cette année en octobre. La Direction générale de la santé (DGS) en France, qui avait d'abord évoqué une restriction de visas en juillet, indique désormais qu'il ne s'agit que d'une mise en garde.

Communiquer pour rassurer, la stratégie

Plutôt que de se terrer dans le silence, le ministère saoudien de la Santé a établi un plan de communication sur le coronavirus pour mettre en avant ses efforts dans la lutte contre cette menace sanitaire, informer des derniers cas déclarés dans le pays et ainsi rassurer au mieux ses citoyens et les candidats au pèlerinage. Dans un site officiel – en arabe et en anglais – tout spécialement dédié au MERS-CoV, le ministère reconnaît ne pas en savoir beaucoup « sur les caractéristiques et les modes de transmission du coronavirus » jusqu'à présent mais il travaille « en coordination avec l’OMS ainsi que d'un certain nombre d'experts internationaux pour en savoir plus à ce sujet ».

Les autorités saoudiennes en appellent à la vigilance de chacun afin de réduire la propagation de la maladie. Se laver les mains très régulièrement, utiliser des mouchoirs pour tousser ou éternuer et s’en débarrasser dans une poubelle, porter un tissu devant sa bouche lors de son pèlerinage ou encore rester à l’écart des personnes infectées sont quelques uns des conseils à retenir. En cas de fièvre ou de troubles respiratoires lors du pèlerinage et dans les jours qui suivent le retour au pays, le patient est tenu de consulter un médecin sans délai et d’alerter les autorités compétentes.

Le quota de pèlerins en baisse pour 2013

Fait exceptionnel, le nombre des pèlerins venant de l'étranger a été réduit cette année de 20 % pour chaque pays et de 50 % pour les citoyens saoudiens, officiellement en raison des travaux d’agrandissement de La Mecque.

Le coronavirus n’a pas été évoqué mais il ne fait pas de doute qu'il préoccupe la dynastie régnante des Al Saoud qui ne leur viendra pas à l'idée... d'annuler le Hajj auquel chaque musulman est tenu d'accomplir au moins une fois dans sa vie.





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu