Connectez-vous S'inscrire






Votre revue de presse

HEC veut trouver un équilibre « entre le cœur et le porte-monnaie »

Rédigé par princevaillant@ymail.com | Jeudi 11 Juin 2009

La prestigieuse école de commerce vient de créer une chaire d’enseignement et de recherche sur le thème « Entreprise et pauvreté »



Une école de commerce a pour vocation première d’enseigner à « faire de l’argent », selon l’expression consacrée outre-Atlantique. Cela ne l’empêche pas d’inviter ses élèves à œuvrer aussi aux côtés des plus démunis, comme le montre l’exemple d’HEC. Cette prestigieuse institution basée à Jouy-en-Josas (Yvelines) vient ainsi de créer une chaire d’enseignement et de recherche intitulée « Social business/Savoir et pauvreté ».

Coprésidée par Martin Hirsch, le haut-commissaire aux solidarités actives et à la jeunesse, et le Bangladais Muhammad Yunus, promoteur du microcrédit et prix Nobel de la paix 2006, elle tente de montrer qu’il existe « une alternative à la maximisation du profit ».

« Trop longtemps, HEC s’est focalisée quasi exclusivement sur les grandes entreprises, le “business for profit”, les pays développés, justifie Frédéric Dalsace, titulaire de la chaire. Aujourd’hui, nous voulons aussi faire découvrir à nos élèves le business social. Au sens strict, il s’agit d’une activité qui n’a pas pour but de distribuer des dividendes, mais de créer du bien, tout en évitant les pertes. Dans mon esprit, il serait plutôt question de trouver un équilibre entre le cœur et le porte-monnaie. »

Lire la suite de l'article


Auteur : Denis Peiron - 07/06/2009
Source : La Croix




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Mai 2011 - 20:37 Yusuf Islam (Cat Stevens) à Paris Bercy


Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu