Connectez-vous S'inscrire






Monde

Guantanamo : Un interrogatoire diffusé par des avocats

| Mercredi 16 Juillet 2008

Pour la première fois, la vidéo d'un interrogatoire se déroulant dans le camp américain de détenus de Guantanamo a été diffusé par les avocats du prisonnier Omar Khadr. Elle a été diffusée par la chaîne canadienne Broadcasting Corporation ce mardi 15 juillet et provoque l'embarras des autorités canadiennes.



Omar Khadr, prisonnier canadien à Guantanamo depuis 2002
Omar Khadr, prisonnier canadien à Guantanamo depuis 2002
Arrêté en 2002 en Afghanistan et accusé d'avoir tué un soldat américain, Omar Khadr, de nationalité canadienne et seul détenu occidental encore emprisonné à Guantanamo, a 16 ans lorsque la vidéo diffusée depuis mardi 15 juillet par la chaîne canadienne Broadcasting Corporation puis par celles du monde entier, est tournée.

L'adolescent y reçoit la visite d'agents des services du renseignement canadiens. Et alors que celui-ci leur lance : "Aidez-moi ! Aidez-moi !", c'est un interrogatoire en règle qu'effectuent les agents.

Les télévisions canadiennes, puis mondiales, ont pu diffuser ces vidéos après une décision favorable émise en juin dernier par la Cour fédérale canadienne. La Cour a en effet autorisé les avocats d'Omar Khadr a remettre près de sept heures d'enregistrement vidéo à la presse. Les autorités canadiennes elles, s'opposaient à cette diffusion.

L'un des avocats du jeune homme, Nathan Whitling, a déclaré : "Contrairement à tout ce que le public canadien a entendu sur Omar Khadr, on ne voit pas du tout sur ces enregistrements un terroriste dangereux mais plutôt un jeune Canadien blessé, effrayé, qui exhorte les représentants canadiens à l'aider."

La vidéo, réalisée à l'insu d'Omar Khadr, semble avoir été réalisée derrière un panneau de ventilation, et ne montre pas de sévices corporelles ou physiques à l'encontre du jeune homme, même si d'autres documents officiels rendus publics au début du mois de juillet montrent que durant trois semaines avant l'arrivée des agents du renseignement canadiens, le jeune homme aurait été privé de sommeil.

En publiant cette vidéo, les avocats d'Omar Khadr n'apporte aucune information nouvelle mais ont déclaré qu'ainsi le public pourrait voir qu'il a été "trompé" par les autorités canadiennes.





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu