Connectez-vous S'inscrire






Archives

Grenelle de l'environnement: le groupe de travail remet ses propositions

| Jeudi 27 Septembre 2007

Les six groupes de travail constitués pour préparer le Grenelle de l'Environnement, prévue fin octobre, doivent remettre aujourd'hui leurs propositions au ministre de l’Ecologie, Jean-Louis Borloo. Objectif : négocier des mesures concrètes afin de relever le défi du réchauffement climatique.



Grenelle de l'environnement: le groupe de travail remet ses propositions

Deuxième étape

Les six groupes composés de représentants de l'Etat, des collectivités, des salariés, du patronat, des ONG et d'experts, ont planché tout l'été sur les moyens à mettre en place pour permettre cette révolution verte.

Jeudi, "les présidents des groupes de travail prendront la parole pour expliquer les conclusions et l'ambiance des débats, ils diront ce qui relève du consensus ou pas", a précisé à l'AFP Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d'Etat à l'Ecologie.

Cette deuxième étape lance la phase de consultations du public, en régions et via internet. Le troisième acte s'ouvrira fin octobre avec la table-ronde de négociations - le Grenelle proprement dit - qui doit accoucher d'une quinzaine de plans-programmes.

13 mesures

Hier, les six groupes de travail ont exposé 13 mesures à prendre d'urgence dans le cadre du Grenelle qui se tiendra à l'automne.

Ils proposent notamment une interdiction des cultures OGM de plein champ et une destruction des cultures illégales dans l'attente d'un débat public contradictoire et d'une loi sur les biotechnologies; l'interdiction d'ici 2009 de toutes les substances cancérigènes ainsi que l'instauration d'un taux de TVA réduit sur les produits propres et plus élevé sur les produits nocifs pour l'environnement. Ils jugent aussi "urgent de changer de cap, en sortant du nucléaire par une loi progressive".

"Les 13 mesures proposées par les Verts sont des mesures réalisables et réalistes", a souligné l'ex-secrétaire national des Verts Yann Wehrling lors d'une conférence de presse. "Il sera impossible pour nous de qualifier le Grenelle de succès si on est moins-disant par rapport à ces 13 mesures", qui "balaient avec cohérence l'ensemble des sujets sur lesquels il faut agir".

L’absence d’avancée

"Nous sommes au point de bascule", estime France Nature Environnement, qui lance une "alerte orange". Pour la fédération, les groupes de travail "n'ont pour la plupart, pas encore abouti à la définition de propositions concrètes ... Les rapports qui en sont issus ne sont parfois constitués que de principes et d'un état des lieux des positions des différents acteurs".

Les associations regrettent "l'absence d'avancée" sur deux dossiers emblématiques: le nucléaire et le développement des infrastructures autoroutières.





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu