Connectez-vous S'inscrire






Archives

Gaza : des réservistes israéliens menacent de désobéir aux ordres d’évacuation

Rédigé par Rakho Mom Assmaâ | Jeudi 6 Janvier 2005

Un groupe d'officiers réservistes de l'armée israélienne a menacé à travers une lettre publiée dans le quotidien Yedioth Ahronoth de ne pas obéir à des ordres qui leur seraient donnés en vue du démantèlement des colonies de peuplement de la bande de Gaza, conformément au plan unilatéral du premier ministre Ariel Sharon.



 

Une lettre publiée dans le grand quotidien israélien Yedioth Ahronoth et signée de réservistes, tous colons, menace très directement le premier ministre Ariel Sharon. « Nous demandons à l’armée de ne pas nous obliger à mener des actions contraires à nos croyances et à notre conscience ». C’est ce qu’écrivent 34 officiers réservistes menaçant de ne pas obéir à un quelconque ordre de démantèlement des colonies de la bande de Gaza.

 

Pas moins de trente quatre officiers réservistes israéliens ont menacé, dans une lettre adressée au quotidien à grand tirage Yedioth Ahronoth, de désobéir à l’ordre d’évacuation des colonies de peuplement de la bande de Gaza, comme le prévoit le plan unilatéral d’Ariel Sharon de démantèlement et de retrait de ce territoire palestinien.

 

Une menace directe

 

« Nous pensons que tout ordre visant à mettre en œuvre le « désengagement » est illégal. Les lois du pays et le code de conduite des Forces de défense israéliennes interdisent à tout soldat d’appliquer ce type d’ordre » écrivent-ils.

 

Cette lettre est la première du genre à menacer ainsi directement le premier ministre Ariel Sharon de désobéissance. Mais selon les défenseurs des colons, ce mouvement ne serait pas isoler et plusieurs milliers d’autres militaires, totalement opposés au plan de démantèlement, envisageraient eux aussi de participer à l’évacuation des colons.

 

Un phénomène dangereux

 

Yuval Shteinitz, le président de la commission parlementaire des affaires étrangères et de la défense a vivement réagi sur les ondes de la radio israélienne, affirmant que « cette lettre constitue un phénomène dangereux », ajoutant : « désobéir est grave. Cela pourrait faire éclater l’armée ». Pour cela, Yuval Shteinitz a demandé aux autorités israéliennes que tout soldat accusé de désobéissance soit traduit en cour martiale.

 

Toutefois, les autorités israéliennes n’envisageraient pas de faire appel d’emblée aux réservistes pour le démantèlement des colonies de Gaza, mais plutôt aux appelés et à la police, selon le chef d’état major israélien Shaul Mofaz. En revanche l’armée pourrait solliciter les réservistes pour remplacer leurs collègues mobilisés, et ceci le temps que durera l’opération dans la bande de Gaza. C’est pourquoi, les signataires de la missive précisent bien : « Même s’ils nous mobilisent pour des missions qui ne sont pas liées au « désengagement », nous ne les effectuerons pas car cela reviendrait à soutenir indirectement le démantèlement des colonies ».





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu