Connectez-vous S'inscrire






Archives

G8 et anti-G8 s'affrontent à Evian

Rédigé par Lazrak Jihen | Jeudi 29 Mai 2003

Le sommet du G8, qui réunit les chefs d’Etat des pays les plus industrialisés, débute ce dimanche 1er juin à Evian. Les militants alter mondialistes, pour un autre ordre monde, n’ont pas attendu cette date pour faire entendre leur voix puisqu’une manifestation est prévue aujourd’hui à Lausanne en Suisse. Durant six jours, sommets et contre-sommets vont s’affronter. Entre réunions de travail et manifestations, les forces de l’ordre devront redoubler de vigilance. A situation exceptionnelle, moyens exceptionnels, plus de 20000 membres des forces de l’ordre vont être déployés dans la ville d’Evian.



Le sommet du G8, qui réunit les chefs d’Etat des pays les plus industrialisés, débute ce dimanche 1er juin à Evian. Les militants alter mondialistes, pour un autre ordre monde, n’ont pas attendu cette date pour faire entendre leur voix puisqu’une manifestation est prévue aujourd’hui  à Lausanne en Suisse. Durant six jours, sommets et contre-sommets vont s’affronter. Entre réunions de travail et manifestations, les forces de l’ordre devront redoubler de vigilance. A situation exceptionnelle, moyens exceptionnels, plus de 20 000 membres des forces de l’ordre vont être déployés  dans la ville d’Evian.

 

 

« Ils sont huit, nous sommes des millions »

Les alter mondialistes devancent les chefs d’Etat du G8 et décident de manifester aujourd’hui à Lausanne, en Suisse. Les villages alternatifs commencent à se mettre en place à Annemasse, en France. Ils se présentent comme « village anti-capitaliste, anti-autoritaire et anti-guerre » ou encore comme le « village intergalactique ». Les alter mondialistes sont donc prêts pour leur contre-sommet qui commence à Annemasse aujourd’hui sous le nom de « sommet pour un autre monde » à l’initiative du comité pour l’annulation de la dette du tiers-monde (CADTM), Greenpeace, ainsi que de nombreuses ONG et mouvements français. Attac a également prévu d’organiser un « tribunal international du libéralisme » ce samedi 31 mai.

Ils viennent de toute l’Europe pour cette semaine de résistance, qui a débuté le 27 mai, et organisée par les anti-G8. Des cars en partance de Paris et sa région ont été affrétés par l’association « Agir contre la guerre ». Leur slogan est simple : « Ils sont huit, nous sommes des millions ».

Le spectre de Gênes où un manifestant a été tué en juillet 2001, est présent dans tous les esprits. Et il le sera d’autant plus que dimanche 1er juin, des actions de blocages, qui se veulent pacifiques et non-violentes, seront organisées entre Genève, Lausanne et Evian, et ce afin de perturber le G8, qu’ils considèrent comme  illégitime.

 

Obsession sécuritaire

A Evian, c’est la folie sécuritaire qui domine. Plus de 20 000 membres des forces de l’ordre vont être déployé. Le dispositif « colibri » est mis en place en Suisse jusqu’au 3 juin. Evian et Genève sont devenus de véritables camps retranchés. Des policiers, gendarmes et militaires sillonneront le site durant toute la durée du sommet. Une « zone rouge » a été décrétée autour des hôtels de luxe d’Evian où se tiendront les entretiens avec les chefs d’Etat.

Le premier test sécuritaire se déroulera, aujourd’hui, grandeur nature à Lausanne, lors d’une manifestation des altermondialistes à Lausanne. 4 800 policiers et 5 600 militaires seront chargés de contenir les éventuels débordements. Les magasins des environs ont été barricadés. Certains ont décidé de fermer du 29 mai au 3 juin « pour cause de G8 ».

 

Ne pas oublier l’Afrique

Des délégations « hors G8 » ont été invitées à Evian dont celle du nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique qui sera représentée par son président le professeur Wiseman Nkuhlu. Selon lui, « le NEPAD doit rester la priorité du G8 », tout comme le Canada, qui est l’un des instigateurs du NEPAD, lors du sommet du G8 de Kananskis (Canada), l’an dernier. Jean Chrétien, Premier ministre du Canada, s’intéresse particulièrement à ce continent oublié, notamment par la création d’un « Fonds canadien  pour l’Afrique » doté de 500 millions de dollars canadiens.

Mais les événements en Irak et au Proche-orient risquent de reléguer au second rang les préoccupations africaines. D’autant plus que Georges Bush quittera le sommet avant la fin G8. Il partira pour entamer  sa tournée du Proche-Orient dès lundi après-midi.

 

Pour le moment, la place est faite aux alter mondialistes, les premiers chefs d’Etats n’arrivant à Evian que dimanche 1 juin.  





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu