Connectez-vous S'inscrire






Monde

Fusillade meurtrière aux Etats-Unis

| Mardi 17 Avril 2007

C'est la fusillade la plus meurtrière de l'histoire des Etats-Unis. Lundi matin, plus d'une trentaine de personnes sont mortes sur le campus de l'université de Virginia Tech à Blacksburg (Virginie, est), y compris le tireur.



Il s’agit de la pire fusillade du genre à être survenue aux États-Unis qui rappelle celle de Columbine (Colorado, ouest), qui avait traumatisé le pays quand deux lycéens avaient tué 12 camarades et un professeur avant de se suicider le 20 avril 1999.

Cette tragédie va à coup sûr relancer le débat sur le IIe amendement de la Constitution garantissant le port d'arme à chaque citoyen.

Fusillade meurtrière aux Etats-Unis

Peu après 07H00

Lundi peu après 07H00, une première fusillade a éclaté dans une résidence de l'université de Virginia Tech à Blacksburg (Virginie, est), faisant deux morts, un homme et une femme. La police, croyant l'incident isolé, a fait évacuer le bâtiment et entamé son enquête.

Mais deux heures plus tard, une seconde fusillade a éclaté dans un autre bâtiment, le Norris Hall, abritant les salles de classe des élèves ingénieurs: 31 personnes, y compris le meurtrier, y ont trouvé la mort. La police enquête pour savoir si le même tireur est responsable des deux fusillades et si les deux drames sont liés.

Quinze personnes ont été blessées, certaines par balles et d'autres en sautant par les fenêtres pour tenter d'échapper aux tirs, ont précisé les autorités.

Il a commencé à tirer sur pratiquement tous les autres

Un étudiant a déclaré à CBS News que le tueur est entré dans son cours d'allemand et a abattu un étudiant et un professeur avant de tirer systématiquement sur pratiquement tous les étudiants présents dans la classe.

"Je me suis caché sous le bureau et il a commencé à tirer sur pratiquement tous les autres dans la classe", a raconté Derek O'Dell, qui a été blessé par balle à la main. "Il y avait probablement entre 15 et 20 personnes dans la classe et il a abattu entre 10 et 15 d'entre elles".

L'auteur du massacre de Norris Hall, qui pourrait être d'origine asiatique, s'est suicidé, mais personne n'était en mesure de dire lundi qui il était, ni pourquoi et comment il s'était engagé dans une telle tuerie.


Le débat sur le port d’armes est relancé

Une fusillade qui va à coup sûr relancer le débat sur le IIe amendement de la Constitution garantissant le port d'arme à chaque citoyen.

En tournée au Texas, le sénateur républicain et candidat à la présidentielle de 2008 John McCain a déclaré que cette tuerie ne changeait pas son opinion selon laquelle la Constitution des Etats-Unis accorde a chaque citoyen le droit de porter une arme à feu.

"Nous devons examiner ce qui s'est passé ici, mais cela ne change pas mon point de vue sur le deuxième amendement, sauf pour s'assurer que ce type d'arme ne tombe pas dans les mains de personnes mal intentionnées", a déclaré M. McCain en réponse à une question sur le sujet.

Le sénateur de l'Arizona, qui faisait campagne à Laredo, sur la frontière entre le Texas et le Mexique, a déclaré ne pas connaître les détails du carnage qui a eu lieu en Virginie lundi, où 33 personnes, dont le tireur, sont morts. "Je crois au droit constitutionnel dont dispose chacun, au IIe amendement à la Constitution, de porter une arme", a-t-il répété. "Evidemment nous devons (faire en sorte que) les armes restent dans les mains de citoyens respectueux des lois".


Le IIe Amendement de la Constitution américaine

Le IIe amendement fait partie, comme les neuf autres premiers amendements de la Constitution américaine, de la Déclaration des droits, communément appelée Bill of Rights.

Adopté le 15 décembre 1791, ce IIe amendement de la Constitution américaine stipule qu'"une milice bien organisée étant nécessaire à la sécurité d'un État libre, le droit qu'a le peuple de détenir et de porter des armes ne sera pas transgressé".

Or, des millions d'Américains propriétaires d'armes à feu estiment que cet amendement garantit également la possession d'armes à titre privé.

Les partisans de la limitation ou de l'interdiction du port d'armes mais également bon nombre de constitutionnalistes estiment de leur côté que cet amendement était essentiellement destiné à empêcher le gouvernement fédéral de démanteler les milices citoyennes du type de celles qui ont combattu les troupes britanniques au début de la révolution américaine.





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu