Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Frères musulmans : entre Manuel Valls et Clémentine Autain, le torchon brûle

Rédigé par | Vendredi 16 Décembre 2016



Frères musulmans : entre Manuel Valls et Clémentine Autain, le torchon brûle
Et rebelote. Manuel Valls, qui a maintes fois exprimé son opposition ferme aux Frères musulmans, a décidé à nouveau de tacler Clémentine Autain, que l’ex-Premier ministre n’a de cesse de vouloir lier à la confrérie depuis des années.

Sur France Inter, le candidat à la primaire socialiste a accusé, jeudi 15 décembre, la conseillère régionale (Front de gauche) d’Ile-de-France de « s’afficher et passer des accords avec (l’islamologue) Tariq Ramadan et les Frères musulmans » alors même qu’elle a plusieurs fois démenti les dires de son opposant politique.

Sur sa page Facebook, Clémentine Autain a, à son tour, accusé Manuel Valls de « semer la haine avec des calomnies ». « Je n’ai jamais rencontré Tariq Ramadan, ni organisé de meetings avec lui, ni partagé de tribunes avec lui ou qui que ce soit des Frères musulmans », répète-t-elle, indiquant n’avoir « aucune leçon à recevoir d’un homme dont le gouvernement a remis la légion d’honneur à un prince héritier de l’Arabie Saoudite et renoncé à l’ABCD de l’égalité à l’école sous la pression des intégristes religieux ».

« Islamo-gauchiste », la dit-on ? « Un vocabulaire digne des fascistes des années 1930 qui traitaient les communistes engagés contre l’antisémitisme de "judéo-bolcheviques". On connaît la triste suite de l’histoire… », répond-t-elle.

« Pour 2017, (Manuel Valls) préfère le débat sur l’identité à celui sur l’égalité. Valls ne veut pas affronter la réalité de nos profondes divergences de fond et pense pouvoir s’en dispenser en recourant à l’injure pour disqualifier un courant de pensée sans lequel aucune victoire de la gauche n’est possible », affirme la porte-parole d'Ensemble et soutien de Jean-Luc Mélenchon. Clémentine Autain, qui ne veut rien avoir à faire avec les Frères musulmans ou Tariq Ramadan, envisage une plainte contre Manuel Valls.

Lire aussi :
Manuel Valls refuse de voir Tariq Ramadan devenir Français
« Combattre le discours des Frères musulmans », le tacle de Valls à l'UOIF


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur


Loading














Recevez le meilleur de l'actu