Connectez-vous S'inscrire






Archives

François Bayrou : 'Je suis quelqu'un qui respecte l'islam, les croyants et qui partage quelque chose avec eux'.

Rédigé par Propos recueillis par la rédaction | Samedi 17 Février 2007

Invité surprise du dîner annuel de l'Union des associations musulmanes de Seine-Saint-Denis (UAM-93), François Bayrou s'est exprimé, au cours d'une brève allocution, pour défendre la cause de l'humanisme, du respect des religions et de la laïcité. Une semaine après le procès des caricatures publiées par Charlie Hebdo, auquel avait pris part M. Bayrou, nous l'avons interrogé sur les raisons de son soutien au journal satyrique.



François Bayrou : 'Je suis quelqu'un qui respecte l'islam, les croyants et qui partage quelque chose avec eux'.

Saphirnews.com : Vous avez soutenu Charlie Hebdo dans l'affaire des caricatures, qui ont blessé bon nombre de musulmans. Qu'avez-vous à dire à ce sujet ?


François Bayrou : Ce que j'ai déjà dit. Je suis un croyant qui respecte les croyants. Si j'avais eu à publier les caricatures, je ne les aurais pas publiées. Mais quant c'est la liberté d'expression qui est en jeu, à ce moment-là il faut dire que la France est un pays de liberté d'expression. C'est même, comme vous le savez, la déclaration des droits de l'homme et du citoyen. C'est donc quelque chose de très important. Je pense que cette liberté est un équilibre et que désormais cet équilibre se trouvera.

Une des limites à la liberté d'expression est l'injure. Ne pensez-vous pas que certaines de ces caricatures ont pu injurier la foi musulmane ?


F.B : Non. Moi, je les ai regardées, et il me semble que c'est une manière de montrer qu'il y a des dérives mais que, au contraire, l'islam ce n'était pas cela, en particulier la caricature de la première page.

L'islam va-t-il être, malgré lui, l'enjeu de ces élections présidentielles ?


F.B : Je ne regarde jamais une religion comme un enjeu. Je ne suis pas de ceux qui veulent faire de l'islam, et des insinuations à l'égard de l'islam, un enjeu. Je déteste cela. Je suis quelqu'un qui respecte les religions, qui respecte l'islam et qui respecte les croyants. Pas seulement qui les respecte, qui partage quelque chose avec eux et qui tient à ce que ce respect soit manifesté dans la vie de tous les jours. Je suis frappé de voir beaucoup de musulmans dans les quartiers, dans la rue, me dire, de manière très chaleureuse et amicale, qu'ils ressentent ce respect. Pour moi, c'est très important car je veux, si je suis élu président de la République, que tout le monde soit respecté et se sente bien en France. Qu'on arrête de nourrir des rumeurs sur l'islam et sur les autres religions d'ailleurs. Pour moi, croire est un droit de l'homme et être respecté comme croyant, c'est un droit de l'homme. En même temps, nous sommes dans un pays qui est une république et il faut qu'elle le reste.





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu