Connectez-vous S'inscrire






Communiqués officiels

Fête de la rupture du jeûne à Marseille

Rédigé par Paca Crcm | Lundi 8 Novembre 2004

Le Ramadan, 9ème mois lunaire du calendrier musulman, entre dans sa dernière décade. Le jeûne observé pendant cette période relève d’un des cinq piliers fondamentaux de l’Islam. Abstinence volontaire, cette pratique est considérée par le musulman comme une source de bénéfices tant spirituel, que physiologique et psychologique. Le dernier jour sera déterminé officiellement lors d’observations le soir du vendredi 12 novembre 2004. Ainsi le nouveau mois lunaire débutera samedi 13 ou dimanche 14 selon les constatations admises.



Le Ramadan, 9ème mois lunaire du calendrier musulman, entre dans sa dernière décade. Le jeûne observé pendant cette période relève d’un des cinq piliers fondamentaux de l’Islam. Abstinence volontaire, cette pratique est considérée par le musulman comme une source de bénéfices tant spirituel, que physiologique et psychologique. Le dernier jour sera déterminé officiellement lors d’observations le soir du vendredi 12 novembre 2004. Ainsi le nouveau mois lunaire débutera samedi 13 ou dimanche 14 selon les constatations admises.

   La première journée qui succède au Ramadan est appelée «  Fête de la rupture du jeûne ou Aïd el Fitr » et correspond à l’une des deux grandes fêtes annuelles que célèbrent les musulmans avec « l’Aïd El Adha » (Fête du Sacrifice). Ce jour débute par une grande prière matinale à l’issue de laquelle les musulmans se félicitent mutuellement de leur jeûne et s’adressent des messages d’espoir et de pardon.

 

  A Marseille les difficultés rencontrées par de nombreuses salles de prières -trop étroites en ce jour de grande affluence- ont amené les responsables du CRCM à se tourner vers les pouvoirs publics afin d’obtenir de disposer d’un lieu unique provisoire et adéquat. La réglementation le permet et des expériences de ce type ont déjà eu lieu par le passé ou actuellement dans d’autres villes. Le CRCM souhaite vivement que satisfaction puisse être donnée aux musulmans phocéens, à cette occasion, pour leur permettre de prier ce matin là dans des conditions décentes et propices à une ambiance de fête.                          

 

 La première mandature du CRCM est, elle aussi, sur le point de s’achever. Dans ce cadre, les opérations de préparations des élections prévues en avril 2005 ont déjà commencé. Le Comité Régional Electoral (CORELEC), chargé d’informer et de contrôler les différentes étapes de ce processus est sur le point d’être désigné par le conseil d’administration du CRCM. Sa composition diverse lui assure la neutralité nécessaire pour remplir son rôle d’arbitre.

  Les membres élus du CRCM, issus des trois listes en présence en 2003, se félicitent aujourd’hui de voir cette organisation du culte se consolider, se poursuivre et s’approfondir dans l’intérêt de tous. Les tentatives isolées et malheureuses de quelques individualités, ces dernières semaines, de jeter un doute sur la pérennité de cette institution, ne peuvent parvenir à saper la bonne volonté générale qui s’exprime dans les activités quotidiennes du CRCM. Les membres du CRCM, toutes listes confondues, ne peuvent que se féliciter de cet esprit de responsabilité et de civisme dans des temps aussi troublés. 

 

Les responsables du Conseil Régional du Culte Musulman forment des vœux de paix, d’harmonie et de justice, pour notre société, en cette fin de mois béni de Ramadan.





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu