Connectez-vous S'inscrire






Points de vue

« Faute de pouvoir rassembler, je ne veux pas diviser »

Rédigé par Assmaâ Rakho Mom | Vendredi 29 Septembre 2006



Après le « Je ne reviendrai point », voici le « Je ne me présenterai point ». Pourtant, à chaque fois, les commandements jospiniens sont transgressés par celui-là même qui les édicte. Et ce retrait bis ne l'est qu'à moitié. La capacité de nuisance de Lionel Jospin n'est pas négligeable. Et sa Ségophobie intacte.

Dans la lettre qu'il a adressée aux militants socialistes, une phrase lui est d'ailleurs tout particulièrement dédiée. Lisez plutôt : « Je suis moi-même inquiet de l'idée que certains semblent se faire de l'élection présidentielle, de la distance qu'ils prennent avec les exigences de la gauche et de la façon dont ils entendent capter les suffrages des militants socialistes. » Suivez mon regard.

Lionel Jospin renonce donc à l'Elysée mais un nouveau commandement voit le jour, tout entier contenu dans cette phrase prononcée devant ses partisans à la mairie du XVIIIe lors de l'annonce de sa décision de retrait : « Je continuerai d'intervenir dans le débat. Je suis dans la vie politique. Vous m'avez réveillé... Même si je ne dormais que d'un œil. » Son nouveau commandement ? « Je ne soutiendrai point. » jusqu'à la prochaine transgression.




Loading











Recevez le meilleur de l'actu