Connectez-vous S'inscrire






Archives

Fallouja résiste à l'opération

Rédigé par Rakho Mom Assmaâ | Mercredi 10 Novembre 2004

La bataille de Fallouja a été lancée lundi et les troupes américaines affirment ce mercredi contrôler 70% du territoire de la ville. C'est à une résistance féroce et à laquelle ils ne s'attendaient pas que doivent faire face les marines, qui ont eu à déplorer jusqu'ici la mort de douze des leurs...



Lancée lundi contre la ville de Fallouja, à 50 km à l'ouest de Bagdad, l'opération baptisée 'Phantom Fury' par les Américains, et 'Aube' par les Irakiens, rencontre une résistance farouche. Ce qui a fait dire à Donald Rumsfeld, secrétaire à la défense américain, qu'elle allait 'prendre du temps' et serait difficile. On a de plus appris aujourd'hui l'enlèvement de trois membres de la famille d'Iyad Allaoui, le premier ministre irakien.

Trois jours après le début de l'assaut contre Fallouja, les troupes américaines affirment contrôler 70% de la ville sunnite. L'attaque sur la localité constitue la plus importante opération menée par les Marines depuis la chute de Saddam Hussein en avril 2003.

'Les forces de la coalition contrôlent 70% de Fallouja. Il reste quelques poches de résistance. L'ennemi s'est regroupé dans le sud de la ville' a indiqué un officier américain, tandis qu'un autre précisait que 'des insurgés sont embusqués dans les mosqués, mais les marines ne veulent pas intervenir. Si quelqu'un doit entrer dans ces lieux, ce sera l'armée irakienne'.

Douze soldats tués

Les combats se concentraient ce matin dans le centre et le nord de la ville. Les accrochages avec la résistance se multiplient tandis que l'artillerie et l'aviation abattent un déluge de feu sur la ville. Selon les dires du général Thomas Metz, haut responsable du Pentagone, hier soir, 'une dizaine' de soldats auraient été tués depuis le début de l'opération, tandis que l'armée américaine affirme aujourd'hui que 'dix soldats américains et deux irakiens ont été tués dans l'opération Aube'.

Des civils pris entre deux feux

Plusieurs fois annoncée précédemment comme imminente, tant par les autorités américaines que par l'administration provisoire irakienne, l'offensive contre Fallouja a fait fuir une bonne partie des habitants de la ville : selon des sources non vérifiées, sur une population de 300 000 habitants, les deux tiers ont quitté les lieux avant le début des opérations. 100 000 civils environ seraient donc aujourd'hui pris entre les feux des combattants. D'après des témoins, les principales cibles des forces américaines seraient les mosquées et les habitations, soupçonnées de servir de caches d'armes aux résistants.

Jolan

La guerre urbaine s'est poursuivie aujourd'hui dans le quartier de Jolan, investi par la résistance, et situé au nord-ouest de la ville, tandis que des explosions se faisaient entendre dans le secteur. 'Nous nous sommes emparés d'un secteur de 4km2, mais il est trop tôt pour affirmer que nous contrôlons Jolan. Cela va prendre du temps en raison de la persistence de poches de résistance' a précisé le commandant Clark Watson.

Cependant, et malgré ce déchaînement de violence, la cible principale des américains, l'homme qu'ils étaient, à l'origine, venus chercher à Fallouja, à savoir Abou Moussab Al-Zarqaoui, reste introuvable. Et ces derniers commencent à avouer ne pas être sûrs de pouvoir mettre la main dessus, en tout cas pas à la fin de cette opération. Il semblerait, en effet, qu'il ait déserté la ville avant le début de l'assaut, si l'on en croit les propos du général Thomas Metz selon lequel 'certains des principaux meneurs se sont probablement enfuis'.

Enlèvement

On a par ailleurs appris aujourd'hui l'enlèvement de trois membres de la famille du premier ministre irakien Iyad Allaoui. En effet, son cousin, l'épouse de celui-ci ainsi que leur belle-fille, enlevés à Bagdad, sont menacés d'exécution sous quarante huit heures, si l'opération 'Phantom Fury' n'était pas interrompue et si les prisonniers irakiens n'étaient pas libérés.

 

 

 





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu