Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Etats-Unis : vive émotion après le meurtre de trois étudiants musulmans

Rédigé par | Mercredi 11 Février 2015



Trois étudiants musulmans asassinés en Caroline du Nord mardi 10 février.
Trois étudiants musulmans asassinés en Caroline du Nord mardi 10 février.
La disparition brutale de trois étudiants de confession musulmane à Chapel Hill, en Caroline du Nord, a suscité, mercredi 11 février, une vague d'émotion aux Etats-Unis, particulièrement parmi les Américains musulmans.

Deah Shaddy Barakat (23 ans), son épouse Yusor Mohammad (21 ans), et la sœur de celle-ci, Razan Mohammad Abu-Salha (19 ans), ont été retrouvés morts à leur domicile, tous assassinés par balles dans la tête dans la nuit de mardi 10 à mercredi 11 février. Des crimes odieux qui ont tout l'air d'une forme d'exécution ciblée, rapportent plusieurs médias américains.

Craig Stephen Hicks, 46 ans, s'est rendu de lui-même aux autorités après la fusillade. Il a été inculpé des trois meurtres et incarcéré. La police n’a pas encore fourni d’explications sur le mobile du tireur mais le caractère islamophobe des crimes ne fait pas de doute pour l’opinion publique musulmane. Craig Stephen Hicks, qui se disait « fier d'être athée », publiait régulièrement des messages de haine contre les religions, particulièrement contre l’islam.

Une page Facebook intitulée « Our three winners » (« Nos trois gagnants ») a été très rapidement créée en hommage aux trois étudiants disparus. On peut notamment y apercevoir une photo de Shaddy Barakat et de Yusor Mohammad heureux lors de leur mariage célébré en décembre 2014.

Le jeune Américano-Syrien étudiait la médecine dentaire à l’université de Caroline du Nord, situé à Chapel Hill. Il était également bénévole pour diverses associations chargées de fournir des soins dentaires auprès de populations dans le besoin aux Etats-Unis et à l'étranger. Il devait prendre part à un voyage avec des dentistes cet été en Turquie pour venir en aide aux réfugiés syriens. Sa femme avait l'intention d'emprunter son chemin en s'inscrivant à la même faculté, tandis que Razan Mohammad Abu-Salha, sa sœur, avait entamé un cursus en architecture et en design environnemental. Des appels aux dons pour les associations dans lesquelles Shaddy Barakat était impliqué ont été d'ores et déjà lancés afin que l'œuvre de sa vie se poursuive avec plus d'intensité malgré sa mort.

Lire aussi :
Etats-Unis : la couverture médiatique des attentats de Paris dénoncée
Etats-Unis : une super-héroïne musulmane contre une campagne islamophobe
Etats-Unis : un stand de tir interdit d’accès aux musulmans
Etats-Unis : la lecture du Coran encouragée contre une campagne islamophobe


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur


Loading












Recevez le meilleur de l'actu