Connectez-vous S'inscrire






Monde

Etats-Unis : condamné à 30 ans de prison pour l’incendie d’une mosquée

Rédigé par | Mercredi 8 Février 2017



La mosquée de Fort Pierce a été ravagée la veille de l'Aïd al-Adha 2016 lors d'un incendie criminel. © Saphirnews.com
La mosquée de Fort Pierce a été ravagée la veille de l'Aïd al-Adha 2016 lors d'un incendie criminel. © Saphirnews.com
Un homme de 32 ans a été condamné lundi 6 février à 30 ans de prison pour l’incendie criminel du Centre islamique de Fort Pierce (Floride) survenu en date du 15e anniversaire du 11-Septembre mais aussi le jour de l’Aïd al-Adha 2016, dans la nuit du dimanche 11 au lundi 12 septembre.

Fort heureusement, aucun mort ni blessé n’avait été recensé mais les dégâts sont tels que les gestionnaires de la mosquée cherchent un nouveau terrain où pouvoir implanter un lieu de culte musulman.

L’édifice religieux a connu la lumière médiatique car il s’agissait du lieu de culte fréquenté par Omar Mateen, l’auteur de la tuerie dans une discothèque d’Orlando en juin 2016. C’est également, selon CNN, la mosquée que fréquentait Moner Mohammad Abu Salha, un Floridien célèbre pour être le premier Américain auteur d’un attentat-suicide à la bombe en Syrie.

Joseph Schreiber (Photo du bureau de police du comté de Ste Lucie par AP)
Joseph Schreiber (Photo du bureau de police du comté de Ste Lucie par AP)

Pour le pyromane, les musulmans coupables du terrorisme

Le pyromane, qui appartient à un mouvement messianique juif, postait régulièrement sur les réseaux sociaux des messages d’hostilité envers l’islam. Joseph Michael Schreiber, qui avait été identifié grâce à la vidéosurveillance puis interpellé le 14 septembre, avait avoué son implication dans l’attaque contre la mosquée, déclarant aux enquêtes que « les musulmans essayent d’infiltrer (le) gouvernement » américain et que « l’enseignement de l’islam devrait être totalement illégal ». Il avait aussi affirmé que son acte n'était pas motivé par la haine mais par la peur, celle de voir la Floride être le théâtre d'une attaque terroriste similaire à celle du 11-Septembre ou à celle survenue en 2013 à Boston.

L'homme était en détention depuis septembre 2016. Lors de l'audience, il a lu une déclaration dans laquelle il formulait des regrets, assortis néanmoins d'une injonction aux musulmans à « faire la paix avec les Etats-Unis et Israël » et à « mettre fin aux attaques » selon WPTV. A ses yeux, le terrorisme serait donc la faute des musulmans dans leur ensemble, oubliant que ces derniers sont les premières victimes des attentats dans le monde.

Le tribunal a décidé de condamner l'accusé, qui a plaidé la non-contestation des faits, à 30 ans de prison ainsi qu'à une amende d'au moins 10 000 dollars à titre de dommages et intérêts.

Lire aussi :
Incendie de la mosquée de Fort Pierce : un suspect arrêté
La mosquée de Fort Pierce visée par un incendie criminel


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur


Loading














Recevez le meilleur de l'actu