Connectez-vous S'inscrire






Votre revue de presse

En Ile-de-France, les banlieues sont un passage compliqué pour les candidats

Rédigé par princevaillant@ymail.com | Dimanche 7 Juin 2009

A Mantes-la-Jolie, Grigny, Montfermeil, Chanteloup-les-Vignes ou Montreuil : en Ile-de-France, tous les candidats aux européennes passent forcément par les banlieues. Mais l'Europe passe difficilement dans les quartiers. "L'Europe, ça se passe en haut ; en bas, y'a nous. A quoi ça sert qu'on vote ?", demandait Jalal, le 19 mai, à Pantin. "On a du chômage en France. On ne s'en sort pas au niveau local. Elle va faire quoi l'Europe ?" s'interrogeait Farouk, sur le marché de Mantes-la-Jolie, le 29 mai.



Pour autant, pas question pour les candidats de zapper les... ZUP ! Les banlieues sont d'autant plus labourées par le PS, l'UMP et le MoDem que, dans le peloton de tête de leurs listes, trois candidats incarnent le combat pour l'intégration et la diversité : Harlem Désir (PS), Rachida Dati (UMP), Fadila Mehal (MoDem). Chacun cherche à rallier sur son nom au-delà du discours sur l'Europe.

Des trois, Harlem Désir est celui qui exploite le moins son image d'ex-militant antiraciste. "J'étais déjà tête de liste en 2004 et je suis député européen depuis 1999", insiste-t-il après un après-midi passé au Val-Fourré à Mantes-la-Jolie (Yvelines), vendredi 29 mai.

[...]

Le 21 mars, Rachida Dati a réuni, au ministère de la justice, plus d'une centaine d'élus municipaux UMP franciliens issus de l'immigration. "C'est un vivier d'élus pour le parti", explique la garde des sceaux. Mais ils sont aussi autant de relais pour les européennes. Mme Dati a également réactivé les réseaux associatifs qu'elle avait commencé à tisser pour Nicolas Sarkozy pendant la présidentielle. Le 19 mai, elle était l'invitée d'une association de quartier à Pantin. A peine descendue de voiture, elle embrasse un marchand de kebabs, des femmes portant un foulard crient de leur balcon : "Rachida ! Rachida !"

[...]

Fondatrice de l'association des Marianne de la diversité après les émeutes des banlieues en 2005, Fadila Mehal, numéro trois sur la liste du MoDem, a organisé une quinzaine de cafés-débats dans les quartiers sensibles. D'origine algérienne, impliquée dans le combat pour l'intégration depuis longtemps, elle assure ne pas chercher "contrairement à l'UMP à instrumentaliser pour la campagne" ses relais associatifs. A chaque réunion, elle s'efforce de "rapprocher, une Europe lointaine, illisible, distante pour les gens". "C'est l'Europe qui a construit votre nouvelle médiathèque", lance-t-elle aux habitants de Grigny (Essonne), le 12 mai.

Lire l'article complet


Auteure : Béatrice Jérôme
Article paru dans l'édition du 06.06.09.
Source : www.lemonde.fr




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Mai 2011 - 20:37 Yusuf Islam (Cat Stevens) à Paris Bercy


Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu