Connectez-vous S'inscrire






Culture & Médias

Emirats: 'Guggenheim Abu Dhabi' sur l'île du bonheur

| Lundi 10 Juillet 2006

Après New York, Bilbao, Berlin, Venise et Las Vegas, la Fondation Guggenheim va construire un Guggenheim sur l'île du bonheur au large de la capitale des Emirats arabes unis. Un musée où "toutes les oeuvres d'art exposées respecteront la culture et l'héritage national et islamique d'Abou Dhabi."



Le musee Guggenheim de Bilbao
Le musee Guggenheim de Bilbao

Guggenheim Abu Dhabi sur l'île du bonheur

C’est au large de la capitale des Emirats arabes unis que la Fondation Guggenheim, basée à New York, va construire un "Guggenheim Abu Dhabi" (GAD).

Le musée sera conçu par le célèbre architecte américain Frank Gehry, créateur du Guggenheim de Bilbao (Espagne), a annoncé le directeur de la Fondation Guggenheim, Thomas Krens, lors de la cérémonie de signature.

Il sera établi sur l'île naturelle de Saadiyat, ou l'île du bonheur, d'une surface de 27 km2 située à 500 mètres au large d'Abou Dhabi. Le GAD, dont la construction devrait durer cinq ans environ, s'étalera sur une surface de 30.000 m2, pour devenir ainsi le plus large des cinq autres musées de la Fondation Guggenheim au monde (New York, Bilbao, Berlin, Venise et Las Vegas).


Une collection représentative de l'art contemporain

Selon un communiqué distribué lors de la cérémonie, le coût de l'infrastructure pour le projet global de l'île de Saadiyat est estimé à 4 milliards de dirhams (plus de 1 milliard de dollars).

Le memorandum d'entente a été signé par le président de l'Autorité du tourisme d'Abou Dhabi, Cheikh Sultan ben Tahnoun al-Nahyane et M. Krens en présence du prince héritier d'Abou Dhabi, Cheikh Mohamed ben Zayed al-Nahyane.

Le musée, qui acquérra sa propre collection d'ici l'inauguration, exposera aussi des oeuvres appartenant déjà à la fondation. La collection du musée sera représentative de l'art contemporain dans le monde entier avec une place spéciale pour le Proche-Orient.

"Toutes les oeuvres d'art exposées respecteront la culture et l'héritage national et islamique d'Abou Dhabi", s'engage la Fondation dans son communiqué.


L’objectif est de s’engager dans un échange culturel

Interrogé sur les moyens de concilier la modernité et l'audace de l'art contemporain tout en respectant les valeurs de cette région islamique, M. Krens a affirmé que "l'objectif n'est pas d'entrer dans une confrontation, mais de s'engager dans un échange culturel".

"Il y a des choses que nous ne faisons pas non plus à New York car nous jugeons inapproprié de les faire dans cette ville", a-t-il ajouté.

"La nudité, les figures et les thèmes religieux seront totalement exclus", a déclaré un responsable de la fondation à l'AFP sous couvert de l'anonymat.


La Fondation Guggenheim à New York
La Fondation Guggenheim à New York

Il est important qu'un bâtiment soit un bon voisin

Le musée sera la propriété de la Compagnie d'Abou Dhabi pour le développement touristique et l'investissement (publique) tandis que la Fondation Guggenheim dirigera le programme du musée, dont le développement des collections.

M. Gehry a affirmé qu'il était "encore trop tôt" pour livrer sa vision de la forme que prendra le musée et du matériel à utiliser pour respecter la nature et le climat de cette région désertique. "Je sais qu'il fait chaud.

L'emplacement choisi étant en bord de mer, il pourrait y avoir des tempêtes de sable, ce qui porterait à exclure le verre", a déclaré M. Gehry à l'AFP.

"Il est important qu'un bâtiment soit un bon voisin et non juste une créature étrangère arrivant de l'espace", a-t-il ajouté en soulignant que "l'usage de céramiques dans les façades pourrait être très intéressant".







Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu