Connectez-vous S'inscrire






Archives

Ehud Olmert chargé de former un gouvernement

| Jeudi 6 Avril 2006

C'est aujourd'hui que le président israélien, Moché Katzav, va confier la formation du nouveau gouvernement à Ehoud Olmert, le chef de Kadima. Ce dernier s'est engagé à mettre en place rapidement une large coalition qui oeuvrera pour une plus grande justice sociale et la paix.



Un gouvernement de coalition aussi large que possible

Le président israélien Moshé Katzav a décidé de confier la charge de la formation du gouvernement à M. Olmert, dont le parti centriste Kadima a remporté les élections du 28 mars, et il le recevra à cet effet jeudi à 12H00 locales (09H00 GMT), a indiqué mercredi à l'AFP la porte-parole du président. Peu après cette annonce, M. Olmert a réuni son parti Kadima au Parlement et s'est engagé à faire "tous les efforts pour boucler rapidement les tractations en vue de former une coalition. J'ai l'intention de former un gouvernement de coalition aussi large que possible". Après sa désignation officielle, M. Olmert dispose, aux termes de la loi, d'une période de 28 jours pour former une coalition et d'une période de 14 jours supplémentaires si nécessaire.

Deux dossiers centraux

"Mon gouvernement se préoccupera de deux dossiers centraux, la poursuite du processus de paix (avec les Palestiniens) et la nécessité d'instaurer une plus grande justice sociale", a ajouté M. Olmert. Ehud Olmert ambitionne de réaliser avec ou sans l'accord des Palestiniens un plan dit de "regroupement", visant à des retraits unilatéraux de Cisjordanie, associés à l'annexion d'importants blocs de colonies dans ce territoire palestinien occupé. M. Olmert a déjà annoncé que les travaillistes d'Amir Peretz seront son partenaire privilégié. Un ralliement du parti russophone d'extrême-droite Israël Beiteinou d'Avigdor Lieberman n'est pas exclu mais parait difficile. Ce parti prône "des échanges de territoires et de population pour créer deux Etats ethniquement homogènes".
La Commission électorale centrale a promulgué les résultats définitifs des élections du 28 mars, confirmant la victoire du Kadima avec 29 des 120 sièges au Parlement. Les travaillistes ont remporté 19 sièges, le parti orthodoxe sépharade Shass 12 sièges, comme le Likoud (droite). Israël Beiteinou les suit avec 11 sièges.

Faciliter la vie quotidienne des Palestiniens

Ismaïl Haniyeh, Premier ministre palestinien, a affirmé à l'issue de la première réunion ordinaire du gouvernement, espérer du prochain cabinet en Israël des "décisions courageuses" en ce qui concerne les droits des Palestiniens et qu'il "n'impose pas des mesures unilatérales". Il a aussi autorisé ses ministres à avoir des "contacts" avec Israël pour faciliter la vie quotidienne des Palestiniens et affirmé qu'il examinerait toute offre éventuelle de négociations politiques.
Israël a accueilli avec scepticisme une ouverture du Hamas, après l'envoi à l'Onu par l'un de ses chefs, le ministre des Affaires étrangères Mahmoud Zahar, d'une lettre évoquant pour la première fois une solution du conflit israélo-palestinien basée sur "deux Etats".




Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu