Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Egypte : les résultats de la présidentielle confirmés, les tensions s'intensifient

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 30 Mai 2012



La commission électorale égyptienne a confirmé, mardi 29 mai, que le second tour de la présidentielle les 16 et 17 juin opposera le candidat des Frères musulmans, Mohammed Morsi, à l’ancien premier ministre de Hosni Moubarak, Ahmed Chafik. Le nationaliste arabe Hamdeen Sabahi est arrivé en troisième position avec 20,36 %, suivi de l’islamiste Abdel Moneim Aboul Fotouh (17,4 %) et de l'ancien leader de la Ligue arabe Amr Moussa (11,3 %). La participation au premier tour a atteint 46 % des quelque 50 millions d'électeurs appelés à voter.

Les élections présidentielles se sont déroulées sans incident majeur jusqu’à présent. Mais après l'annonce des résultats, la presse égyptienne craint un sursaut de violence, les deux candidats finalistes étant totalement opposés sur le plan des idées.

Avant même l’annonce des résultats définitifs du premier tour, le QG de campagne, d’Ahmed Chafiq, le dernier Premier ministre de Hosni Moubarak, a été incendié lundi 28 mai au Caire.

L’intérieur des locaux a été entièrement saccagé. Le feu, qui a également été mis à un garage attenant au bâtiment où étaient disposés des tracts et affiches du candidat, a rapidement été maîtrisé par les pompiers. Selon une source policière, huit personnes ont été arrêtées à proximité des faits. « Les locaux vont être remis en état et M. Chafiq va continuer de les utiliser pour conduire sa campagne », a indiqué un de ses partisans, Ahmed Abdel Ghani.

Les partisans d’Ahmad Chafiq ont accusé leurs adversaires politiques, notamment les Frères musulmans et des mouvements de jeunesse qui ont milité pour la chute de Moubarak. Mais la presse s'interroge autour des circonstances de l'incendie, certains médias osant même évoquer l'hypothèse de l'incendie volontaire dans le but de gagner les faveurs des électeurs.

Les révolutionnaires redoutent la victoire d’un homme qui a été une figure de l'ancien pouvoir. Après la confirmation par la commission électorale du duel Morsi-Chafiq lundi 28 mai, plusieurs milliers d'Egyptiens ont protesté à l’annonce des résultats au Caire et à Alexandrie.

Lire aussi :
Egypte : un Frère musulman et une figure de l’ère Moubarak choisis au premier tour
Egypte : le peuple se choisit son nouveau président
Egypte : l’exclusion de dix candidats à la présidentielle bouleverse le paysage politique
Egypte : les Frères musulmans remportent près de 50 % des sièges de députés
L’Egypte fête sa première année sans Moubarak




Loading












Recevez le meilleur de l'actu