Connectez-vous S'inscrire






Arts & Scènes

Du Rythm' N' Nasheed au coeur de Paris

Rédigé par Propos recueillis par Soumicha & Hanène | Mercredi 7 Juin 2006

La salle du Trianon (80, Bd. Rochechouart) dans le 18e arrondissement de Paris, n'est qu'à moitié pleine quand la lecture de versets coraniques ouvre le spectacle. En ce vendredi 2 juin 2006, le public semble bouder le Rythm' N' Nasheed. Et pourtant, tout au long de la soirée, les sièges ne cesseront de se remplir pour finalement faire salle comble.



Du Rythm' N' Nasheed au coeur de Paris
Trop habitué aux conférences studieuses, le public parisien mettra du temps à se lâcher. A sa décharge, il faut reconnaître qu'il est rare de voir se succéder, sur une même scène, le groupe Al-I'Ttissam (Palestine), M. Gunesdogdu (Allemagne), Miloud Zenasni (Marseille, France) et Raihan (Malaisie). Ce spectacle haut en sonorités est signé Gédis, la maison de production de l'Union des organisations islamiques en France. M. Fouad Alaoui, secrétaire général de l'Union était aux premières loges.

A la fin de ce spectacle plein de surprises, les artistes feront preuve de grande disponibilité, au bonheur des chasseurs d'autographes. La séance de photos fut longue, les admirateurs étaient nombreux.. Nous avons voulu recueillir les impressions au terme de ce concert qui est le premier d'une tournée qui se poursuivra à travers la France jusqu'au 5 juin.

Du Rythm' N' Nasheed au coeur de Paris

Al I’tissam (Palestine)


C’est notre première tournée et nous en sommes très contents. C’est l’occasion pour nous de présenter l’art islamique. C'est différent des conférences. Partout nous avons été très bien accueillis. Et ce soir, nous avons été encouragés par le public. Mais ce ne fut pas facile parce qu'il était un peu endormi au début du concert. En d'autres occasions, nous avons connu le public français plus réactif que ce soir...

Cela fait 20 ans que nous montons sur scène et nous avons passé le stade du trac. En Palestine, deux fois par an, nous nous produisons devant un public de 40 000 à 80 000 personnes. Cela dit, nous avons un profond respect pour le public français musulman. Nous sommes très contents de le rencontrer. Nous espérons lui avoir apporté un peu de la joie qu’il est venu chercher à ce concert.

Pour en savoir plus sur ce groupe, voir le site

Du Rythm' N' Nasheed au coeur de Paris

Mustafa Ozcan Gunesdogdu (Allemagne- Musique turque)


Al-Hamdulillah, la tournée commence très bien. Le public de ce soir était très vivant. Même si je ne suis pas très satisfait du son, le public était présent. Ca se sentait sur la scène et ça nous a été d'une grande aide. Moi je suis toujours heureux de rencontrer des musulmans, c’est mon objectif.

J'ai fait le choix de la musique Anasheed parce que je suis un idéaliste. C’est une manière de faire passer le message. Mon but, dans la vie, c’est de satisfaire Dieu. Et j’invite les gens à vivre dans la sérénité. La musique est un moyen efficace de s’adresser à la jeunesse. C’est un langage universel qui s’adresse à tous, musulmans ou non. Certains musulmans disent que la musique est illicite parce qu’elle éloigne de Dieu, de la lecture du Coran. Au contraire, moi je trouve qu’elle est un chemin vers le Coran.

Je fais de la scène depuis mon jeune âge. Je suis habitué à prendre la parole en public. Je ne peux pas dire que j'ai le trac en montant sur scène. Mais je cherche à donner le meilleur de moi-même car Dieu aime la pureté et Il n’accepte que la pureté. Mon désir de donner le meilleur peut me donner un peu trac.
Si j'ai un message au musulmans de France: l’union, l’union, l’union, l’union, l’union, jusqu’à l’infini. Les musulmans du monde entier doivent être solidaires.

J'ai des contacts avec quelques musiciens français. Mais j’ai déjà mes propres musiciens; de ce côté, ça va plutôt bien. J'aime rencontrer les gens dans la foi. C’est en rencontrant les musulmans arabes de France que j’ai changé mon opinion sur les musulmans arabes. J’ai parcouru divers pays du monde. Et, dans le monde arabe, les musulmans ne sont pas très exemplaires. Mais en France, ils sont plus ouverts qu'ailleurs. Je me sens bien avec les Français musulmans.


Du Rythm' N' Nasheed au coeur de Paris

Raihan (Malaisie)


Nous avons trouvé le public français très réactif. Et nous sommes fiers et heureux que notre musique soit si bien accueillie ici. Notre concept c’est la World music avec des percussions modernes, latines, malaises, arabes et une harmonisation vocale. C'est un concept qui voit la musique comme un langage universel capable d'instruire l'humain. Pour une soirée comme ce soir, nous ressentons le trac avant de monter sur scène. Et il n'y a rien d'autre à faire que de faire des Dou'ha (Ndr, des bénédictions). Car nous avons la responsabilité de faire de notre mieux pour rendre les gens heureux.

Du Rythm' N' Nasheed au coeur de Paris

Miloud Zenasni (Marseille)


Pour moi cette tournée se déroule le plus naturellement du monde. Ce soir j'ai trouvé le public très chaleureux. Il avait du répondant et beaucoup d’humanité. Je ne suis pas vraiment dans le registre de la music Anasheed. J’inscris mon travail dans la variété française. Bien entendu je souhaite pouvoir inspirer d’autres personnes motivées pour ensemble faire avancer les choses dans ce domaine. Il existe beaucoup de talents, mais c’est difficile de percer. Les handicaps sont nombreux. Mais il faut savoir être persévérant. Et quand je monte sur scène, bien sûr que j'ai le trac... comme tout être humain, du moins je crois.





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu