Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Doux accueille à bras ouverts un groupe saoudien dans son capital

Rédigé par La Rédaction | Mardi 21 Octobre 2014



C’est officiel : le groupe saoudien Al-Munajem va entrer dans le capital de Doux à hauteur de 25 %, annonce lundi 20 octobre, dans la soirée, le volailler français dans un communiqué, un an après sa sortie du redressement judiciaire.

Al-Munajem, spécialisé dans l'importation de denrées surgelées, est le partenaire de Doux depuis plus de 40 ans mais également le principal créancier du volailler français avec 10 millions d'euros de créance.

Son entrée au capital, par le biais d'une conversion de créance et de la souscription à une augmentation de capital, devait initialement être finalisée au premier trimestre 2014 dans le cadre du plan de continuation du groupe breton et des accords passés avec D&P, son principal actionnaire.

« C'est une belle reconnaissance. Al-Munajem confirme ainsi son engagement auprès du groupe et de ses salariés. C'est le deuxièmement événement majeur depuis la sortie du redressement », a fait savoir Arnaud Marion, président du directoire. Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, a salué une décision qui constitue « une nouvelle étape très importante dans la consolidation et la pérennisation de la filière française d'export de volaille ».

Après avoir connu une très mauvaise passe en 2013, Doux est redevenu le premier producteur de volailles (un million produit par jour, 27 % de la production française) et le premier exportateur européen (15 % des exportations mondiales de poulets entiers).

Lire aussi :
Doux sauvé par la justice par la grâce des Saoudiens





Loading












Recevez le meilleur de l'actu