Connectez-vous S'inscrire






Archives

Dhul-Hijjah, l'autre mois de dévotion

Une occasion à ne pas rater

Rédigé par Mimoun E. | Samedi 31 Décembre 2005

Le mois de Dhul-Hijjah est le douzième mois du calendrier hégirien. Il est aussi le mois du Hajj, le pèlerinage rituel aux lieux saints de l’islam. Certaines pratiques et certaines paroles du Prophète de l'islam soulignent les mérites des dix premiers jours de Dhul-Hijjah. Contrairement aux mérites du mois de ramadan qui sont désormais connus, ceux de Dhul-Hijjah, le sont moins.



Dhul-Hijjah, l'autre mois de dévotion

Les mérites de Dhul-Hijjah


Les actes de piété du musulman sont nombreux et diversifiés. Certains sont obligatoires, d'autres sont surérogatoires. Leurs statuts et leurs conduites font l'objet de chapitres entiers dans les programmes d'enseignements des sciences de l'islam. Généralement, leur observation se fonde sur les sources premières de l'islam que sont le Coran et les hadith, la pratique du Prophète rapportée par ses compagnons.

Dans la sourate de l'Aube, le Coran déclare : « Par l’aube , et par les dix nuits. » Ces « dix jours » ont longuement interrogé les commentateurs du Livre. Mais pour Ibn Kathîr, qui est la référence de l’exégèse coranique par la tradition, les « dix jours » de la sourate de l'Aube correspondent aux dix premiers jours de Dhul-Hijjah, douzième mois du calendrier lunaire, au cours duquel se tient le pèlerinage à la Mecque.

Ibn ‘Abbas, compagnon du Prophète et spécialiste de l’exégèse du saint Coran, conforte cette explication d'Ibn Kathîr. Car dans son interprétation du verset 28 de la sourate « Le pèlerinage », il affirme que « ce sont les dix jours (de Dhul-Hijjah), que ce verset évoque ».

Toujours selon Ibn 'Abbas, le Prophète de l'islam a dit, en parlant des dix premiers jours de Dhul-Hijjah : « Il n’y a pas de jours où les actions de bien sont plus aimées de Dieu que pendant ces jours-là. » Cette parole est rapportée par Al-Bukhârî qui nous rapporte cette autre parole : « Le Prophète - paix et salut d’Allah sur lui – a dit : "Il n’y a pas d’œuvres meilleures que celles faites en ces dix jours..." »

Un autre enseignement prophétique, rapporté par Muslim dans son Sahih, nous apprend que le jeûne du jour d’Arafat, neuvième jour de Dhul-Hijjah, absout les péchés de deux années (une année antérieure et une année ultérieure). Ce jeûne est réservé aux personnes qui n’accomplissent pas le Hajj dont le jour d'Arafat est un rendez-vous clé.

Pour tirer bénéfice de ces dix jours

En priorité, il est recommandé au musulman d’accomplir le pèlerinage, s’il en a les moyens. Le jeûne est préconisé pour les non pèlerins. D’une manière générale, le musulman est exhorté à se consacrer à des actions bénéfiques en évitant les distractions et les actes pouvant conduire au péché. Il est particulièrement demandé de s'attacher au souvenir de Dieu par le dhikr, le rappel du nom d’Allah, tout au long de cette journée.

« Il n’y a pas de jours plus importants auprès d’Allah – exalté soit-Il – et au cours desquels les œuvres sont plus aimées de Lui, que durant ces dix jours », rapporte le chroniqueur At-Tabarânî dans son livre Al-Mu’jam Al-Kabir, avant d'ajouter : « Donc, dans cette période répétez les formules "Allâhu Akbar", "Lâ Ilâha Illa’llâh"... ». L’imam Al-Bukhârî conclut à la même chose à la lecture du hadith suivant, qu’il rapporte dans son Sahih : « Ibn ‘Umar et Abû Hurayra – qu’Allah les agrée- allaient au marché pendant les dix jours et ils répétaient "Allâhu Akbar" et les gens répétaient derrière eux. »

Le dixième jour de Dhul-Hijjah est le jour de la fête d’al-Adha, l'Aïd el-Kébir, où les musulmans évoquent le souvenir du sacrifice du prophète Ibrahim. Ce jour rappelle la soumission totale à Dieu dont le Père des prophètes fit la preuve en se tenant prêt à sacrifier son fils Ismaël en signe d’obéissance et de confiance vis-à-vis de la volonté divine. Au moment de poser son geste, Dieu arrêtera la main du père et c’est un bélier qui fut immolé à la place d’Ismaël. Cette histoire pleine de symboles forts sera évoquée dans les foyers du monde musulman en ce 10 du Dhul-Hijjah correspondant au 10 janvier 2006. D’ici là, les fidèles sont invités à tirer le meilleur profit spirituel des dix premiers jours de Dhul-Hijjah.




Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu