Connectez-vous S'inscrire






Culture & Médias

Des obsèques nationales pour Aimé Césaire

| Vendredi 18 Avril 2008

Le poète Martiniquais Aimé Césaire est décédé hier jeudi 17 avril à l'âge de 94 ans à Fort-de-France. Ce vendredi, c'est le peuple martiniquais qui devrait lui rendre un vibrant hommage puisque sa dépouille sera déplacée en cortège par les rues de Fort-de-France jusqu'au stade de Dillon. Là, le corps du poète sera veillé jusque dimanche, jour de ses obsèques nationales.



Aimé Césaire
Aimé Césaire
Des obsèques nationales seront organisées dimanche à Fort-de-France en Martinique après la mort jeudi 17 avril du poète Aimé Césaire, âgé de 94 ans. Dès l'annonce de son décès, le secrétaire d'état à l'Outre-Mer Yves Jégo s'est envolé pour Fort-de-France.

Pour le président de la République Nicolas Sarkozy, "c'est toute la nation française qui est en deuil", ce dernier estimant qu'Aimé Césaire "restera un symbole d'espoir pour tous les peuples opprimés". Jacques Chirac a pour sa part salué un "homme de lumière" et "un sage". François Bayrou a quant à lui estimé que Aimé Césaire, qui fut maire de Fort-de-France entre 1945 et 2001, et député de 1945 à 1993 "voyait souvent au-delà de l'horizon".

A gauche, Ségolène Royal, que le poète avait soutenu durant sa campagne présidentielle, devrait se rendre dimanche aux obsèques. Et le maire PS de Paris Bertrand Delanoë a déclaré souhaiter donner le nom d'Aimé Césaire à un lieu de la capitale. Selon l'ancien Premier ministre Lionel Jospin, "Aimé Césaire était fait d'un alliage rare. C'était un magnifique écrivain et un vrai politique. Un être fier de sa singularité d'homme noir et un humaniste attaché à l'universel".





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu