Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Des musulmanes portant le hidjab écartées d'un podium avec Obama

| Jeudi 19 Juin 2008



Deux partisanes du candidat démocrate à la présidentielle américaine Barack Obama, qui portaient le hidjab islamique, ont été empêchées lundi d'apparaître à ses côtés lors de rassemblements électoraux, suscitant jeudi une demande d'excuses d'un groupe musulman. Les responsables de la campagne de M. Obama ont déjà présenté des excuses pour ces incidents, survenus lors de deux meetings différents à Detroit (Michigan, nord), l'une des villes américaines comptant la plus forte communauté musulmane.
Mais un groupe musulman de défense des droits civils, le Council on American Islamic Relations (CAIR) a estimé que des excuses personnelles de la part du candidat seraient les bienvenues, non seulement pour laver l'affront mais aussi pour combattre les sentiments anti-musulmans aux Etats-Unis.
La controverse, rapportée par le site en ligne Politico.com, est née après que les deux femmes ont été empêchées par des volontaires de campagne de figurer parmi les spectateurs formant l'arrière-plan visuel du candidat lors des meetings.
"J'étais venue pour le soutenir, et je me suis sentie discriminée par la personne même qui était censée apporter le changement", a témoigné l'une d'elles, Hebba Aref, une avocate de 25 ans, citée par Politico.com.
Selon une personne qui accompagnait la jeune femme, un volontaire de la campagne a explicitement invoqué "le climat politique" pour justifier cette mise à l'écart.
L'autre femme, Shimaa Abdelfaadel, a indiqué qu'on lui avait expliqué qu'aucune personne ayant la tête couverte, y compris celles portant casquette ou foulard, n'était autorisée à s'asseoir à l'arrière-plan du candidat.
L'équipe de campagne de M. Obama a expliqué que les volontaires avaient agi de leur propre initiative et n'avaient reçu aucune instruction en ce sens, et a distribué à l'appui des photographies prises à d'autres moments de la campagnes, montrant des personnes voilées entourant le candidat.
"Même si nous saluons les excuses de la campagne de M. Obama, nous sommes extrêmement inquiets concernant le niveau d'islamophobie dans notre société, qui pourrait encourager d'autres minorités à considérer des partisans musulmans comme étant des handicaps potentiels", écrit dans un communiqué un responsable de CAIR, Corey Saylor.
Le porte-parole de M. Obama, Bill Burton, a publié un communiqué qualifiant ce double incident de "choquant et contraire à l'engagement d'Obama d'unir les Américains". Ce n'est "tout simplement pas la campagne que nous faisons", a-t-il assuré.
M. Obama, qui est chrétien, fait régulièrement face à des rumeurs sur internet affirmant qu'il est musulman.




Loading












Recevez le meilleur de l'actu