Connectez-vous S'inscrire






Archives

Des élections locales en forme de test pour le Premier ministre britannique

| Jeudi 1 Mai 2008

La Grande-Bretagne et le Pays de Galles renouvelle, ce jeudi 1er mai, ses conseillers municipaux, tandis que la capitale Londres réélit son maire. La ville, dirigée depuis 2000 par le travailliste Ken Livingstone, pourrait basculer à droite. Ces élections constituent en outre un test pour le nouveau Premier ministre travailliste Gordon Brown, en baisse dans les sondages.



Ken Livingstone, à gauche, et Boris Johnson
Ken Livingstone, à gauche, et Boris Johnson
Ce jeudi 1er mai, les Anglais et les Gallois se rendent aux urnes afin de renouveler leurs conseillers municipaux, au cours d'élections locales qui apparaissent comme un test pour la majorité au gouvernement et en particulier pour le Premier ministre travailliste Gordon Brown, en difficulté dans les sondages.

4000 conseillers devront être renouvelés lors du scrutin, dans 159 conseils municipaux, districts ou comtés d'Angleterre et du Pays de Galles. A Londres, c'est au suffrage universel direct que les londoniens éliront leur maire, et c'est dans la capitale que se joue en partie le test électoral, puisque le travailliste Ken Livingstone, en poste depuis 2000, est selon les sondages menacé par son rival conservateur Boris Johnson.

Selon un sondage de l'Electoral Reform Society, un organisme indépendant, les conservateurs seraient crédités "de 42 à 44%" des suffrages, contre "26 à 27%" attribués Labour et "23 à 24%" pour les libéraux-démocrates.

Les bureaux de vote ouvrent à 07H00 heure locale (06H00 GMT) et fermeront à 22H00 (21H00 GMT).

Une défaite éventuelle du parti travailliste serait interprétée comme un signe de défaite potentielle pour les élections législatives qui devraient se tenir avant mai 2010.





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu