Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Des avions israéliens violent l'espace aérien

| Vendredi 7 Septembre 2007



La Syrie a annoncé que sa défense anti-aérienne avait tiré jeudi à l'aube sur des avions israéliens qui avaient violé son espace aérien, faisant monter la tension entre les deux voisins ennemis.

"A l'aube du 6 septembre, l'aviation ennemie israélienne a pénétré dans l'espace aérien de la Syrie à partir des frontières nord, en provenance de la mer Méditerranée et en direction de la région nord-est, franchissant le mur du son", a déclaré un porte-parole militaire cité par l'agence officielle Sana.

"La défense anti-aérienne syrienne est entrée en action obligeant les avions israéliens à rebrousser chemin après qu'ils eurent lâché des munitions", a ajouté le porte-parole.

Il n'a pas précisé la nature de ces munitions mais a assuré qu'il "n'y avait eu ni perte humaine ni perte matérielle".

"La Syrie met en garde le gouvernement de l'ennemi israélien contre cet acte agressif et se réserve le droit de répliquer de la façon qu'elle juge appropriée", a encore dit le porte-parole.

Moshen Bilal, ministre de l'Information syrien, a déclaré à la chaîne de télévision qatarie Al-Jazeera que "la direction syrienne étudie avec sérieux la nature de sa riposte (...) à l'agression" israélienne.

Mohammad Habache, député syrien, a dénoncé à l'AFP un "acte israélien lâche destiné à redorer le blason de l'armée israélienne après sa défaite au Liban" lors de son offensive contre le Hezbollah, un allié de Damas, en juillet et août 2006. Il a évoqué des représailles de nature "politique, diplomatique, ou même militaire".

Israël s'est refusé à tout commentaire, un porte-parole de l'armée affirmant "nous ne commentons pas de telles informations". Ni la présidence du Conseil ni le ministère des Affaires étrangères à Jérusalem n'ont voulu réagir.

A Washington, le département d'Etat a refusé de commenter ces informations.

Selon un responsable du département d'Etat, Washington ne s'inquiète pas outre mesure de ce regain apparent de tension entre Israël et la Syrie.

Israël et la Syrie sont techniquement en état de guerre et ce n'est pas la première fois que l'espace aérien syrien est violé par Israël.




Loading












Recevez le meilleur de l'actu