Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Depardieu : « Dans une mosquée, les Pussy Riot ne seraient pas sorties vivantes »

Rédigé par La Rédaction | Lundi 14 Janvier 2013



Gérard Depardieu n’en finit pas de faire parler de lui. L’acteur, qui possède à présent le passeport russe ne tarit pas d’éloges sur la Russie. Il a même, dimanche 13 janvier, défendu la position du Kremlin, vis-à-vis des deux jeunes femmes du groupe de rock Pussy Riot, condamnées en août dernier à deux ans de camp pour avoir simplement chanté une prière anti-Poutine dans une cathédrale à Moscou.

« Imaginez si ces filles étaient allées par exemple dans une mosquée. Elles n'en seraient pas sorties vivantes. Même dans le monde catholique, cela aurait été terrible. Mais quand je dis ça en France, on me prend pour un idiot », le voit-on dire dans une caméra cachée tournée par la télévision russe.

« Je tombe de scooter, mais je suis un homme vivant au bout du compte. Malheureusement, les masses sont bêtes, seule la personnalité est formidable, surtout quand elle est intrépide », ajoute le comédien, qui reproche aux Français de trop critiquer.

Pour fuir la fiscalité française, qu’il juge trop lourde, il avait choisi de s’installer en Belgique avant d’obtenir la nationalité russe, sur décision de Vladimir Poutine et après avoir renoncé au passeport français à la suite d’un échange vive par voie de presse avec le Premier ministre français Jean-Marc Ayrault, qui avait jugé son comportement « minable ».

L’acteur, qui a trouvé en la Russie sa nouvelle patrie, avait alors créé un tollé en qualifiant ce pays de « grande démocratie ».

Dans une autre interview accordée à une chaîne de télévision d'Azerbaïdjan, dimanche 13 janvier, il a par ailleurs critiqué l’opposition russe. Selon lui, elle « n'a pas de programme, rien, il y a des gens intelligents comme Kasparov (ancien champion du monde d'échecs passé à l'opposition, ndlr), mais c'est bien pour les échecs et c'est tout (…) La politique, c'est beaucoup plus compliqué ».

A 64 ans, le célèbre acteur ternit de jour en jour son image comme a pu le faire l’ancienne icône Brigitte Bardot, qui a aussi menacé de devenir Russe pour notamment échapper à l’Aïd el-Kébir.

Lire aussi :
Brigitte Bardot veut devenir Russe pour échapper à l'Aïd el-Kébir





Loading












Recevez le meilleur de l'actu