Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Début du procès de Jean-Paul Huchon

| Lundi 8 Janvier 2007



Le président socialiste de la région Ile-de-France, Jean-Paul Huchon, comparaît devant le tribunal correctionnel de Paris pour prise illégale d'intérêts.

Le parquet reproche à M. Huchon d'avoir accordé des marchés publics à des sociétés de communication employant son épouse, laquelle comparaît à ses côtés pour recel de prise illégale d'intérêt avec deux autres personnes.

Les audiences sont prévues lundi, mardi et mercredi après-midi ainsi que le 15 janvier.

Une enquête préliminaire avait été ouverte en 2004 à la suite d'un courrier anonyme dénonçant des emplois fictifs au sein du conseil régional, un chef finalement abandonné par le parquet au profit de celui de prise illégale d'intérêts.

Le dossier porte notamment sur des marchés passés entre le conseil régional et trois sociétés de conseil et de communication où travaillait Dominique Le Texier-Huchon, l'épouse du président du conseil régional.

Il ne s'agit pas d'un dossier d'emploi fictif car la réalité de la prestation fournie par l'épouse de l'élu PS n'est pas discutée. Le parquet considère que Jean-Paul Huchon ne pouvait pas passer légalement des contrats au nom du conseil régional avec les sociétés où elle travaillait.

La justice avait tout d'abord cité Jean-Paul Huchon à comparaître en novembre dernier, en pleine campagne socialiste pour la désignation de son candidat à la présidentielle, mais la défense souhaitait un report au-delà de l'élection présidentielle. Le tribunal a finalement tranché pour janvier.

Jean-Paul Huchon encourt une peine maximale de cinq ans de prison, 75.000 euros d'amende et une inéligibilité de dix ans, en principe automatique dès que la culpabilité est reconnue.




Loading












Recevez le meilleur de l'actu