Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

De la prison ferme pour avoir comparé Taubira à un singe

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 16 Juillet 2014



Une sanction exemplaire. Le tribunal de Cayenne a condamné, mardi 15 juillet, Anne-Sophie Leclère, l’ex-tête de liste du Front national aux municipales à Rethel, dans les Ardennes, qui avait comparé Christiane Taubira à un singe, à neuf mois de prison ferme et à cinq ans d’inéligibilité. L’ex-candidate écope aussi d’une amende de 50 000 euros, tandis que le FN est lui condamné à payer 30 000 euros d’amende.

Anne-Sophie Leclère, une commerçante de 33 ans, va faire appel de cette décision. « C'est totalement disproportionné, j'ai été très choquée d'apprendre ce jugement. Les criminels sont condamnés et ont un bracelet et moi on me donne de la prison ferme », a-t-elle réagi au lendemain de sa condamnation.

Florian Philippot, le vice-président du FN, a annoncé que le parti fera également appel. Il a dénoncé, mercredi 16 juillet, une décision « grotesquement disproportionnée », qu’il a qualifié de « jugement politique » et même d’« illégale ».

Le tribunal est allé au-delà des réquisitions du parquet, qui avait requis une peine de quatre mois de prison, cinq ans d’inéligibilité et 5 000 euros d’amende. Le mouvement guyanais à l’origine de la plainte, Walwari, a salué une décision « historique et salutaire ».

L’ancienne candidate avait placé un photomontage sur sa page Facebook, avec les images d'un singe aux côtés de la ministre de la Justice, sous lesquelles étaient inscrites les légendes « à 18 mois » et « maintenant ». Dans un reportage d’Envoyé Spécial diffusé le 17 octobre sur France 2, l’ancienne candidate avait assumé son post, déclarant que « ça n’a rien à voir » avec du racisme et que l’objectif était de montrer que la ministre est une « sauvage ». Et de justifier : « Un singe, cela reste un animal, un Noir, c'est un être humain. J'ai des amis qui sont noirs, ce n'est pas pour cela que je leur dis que c'est des singes »

Avant de faire marche arrière, quelques jours plus tard. « Cette photo c'était de l'humour. L'image a été postée sur ma page Facebook et je l'avais supprimée quelques jours après d'ailleurs, ce n'est pas moi l'auteur », s’était-elle défendue. Marine Le Pen l’avait exclue du FN le 3 décembre.

Lire aussi :
Racisme : une candidate FN compare Taubira à un singe
Taubira : le racisme sans gêne de Minute indigne
Hollande appelle à la « plus grande fermeté » contre le racisme
Victime de racisme, Taubira regrette le silence sur les dérives
Racisme : les députés de droite n'affichent pas leur soutien à Taubira
Racisme : un ouvrier comparé à un singe obtient gain de cause




Loading












Recevez le meilleur de l'actu