Connectez-vous S'inscrire






Société

De Cassius Clay à Muhammad Ali, un boxeur de légende est mort

Rédigé par Samba Doucouré | Samedi 4 Juin 2016



De Cassius Clay à Muhammad Ali, un boxeur de légende est mort
Muhammad Ali, l'un des plus grands sportifs de tous les temps, a rendu l'âme vendredi 3 juin. Hospitalisé jeudi pour des « problèmes respiratoires » à Phoenix (Arizona), il a rapidement vu son état se détériorer. « Après un combat de 32 ans contre la maladie de Parkinson, Muhammad Ali est décédé à l’âge de 74 ans », a annoncé sa famille par communiqué.

Muhammad Ali est né à Louisville, dans le Kentucky, un lundi 17 janvier 1942 sous le nom de Cassius Clay. Médaillé d'or en mi-lourd en 1960 aux JO de Rome, il se taille très vite l'image de jeune boxeur arrogant à la langue bien pendue. Le 25 février 1964, il construit sa légende en terrassant « l'ours » Sonny Liston et devient ainsi champion du monde des poids lourds.

Le lendemain, il annonce s’appeler désormais Cassius X en l'honneur de Malcolm X. Un mois plus tard, son affiliation à la Nation of Islam est publique. C'est à cette période que Cassius X devient Muhammad Ali, rejetant ainsi le « nom d'esclave » que se sont vu attribuer ses aïeuls. Après l'assassinat de Malcolm X en 1965, il prend ses distances avec l'organisation d'Elijah Muhammad avant de rendre public sa conversion à l'islam sunnite en 1975.

En 1967, il choque les États-Unis en refusant d'incorporer les forces armées pour combattre au Vietnam. « Je n’ai rien contre les Vietcongs. Aucun Vietcong ne m’a traité de nègre… » , explique-t-il. La World Boxing Association (WBA), l'une des plus importantes fédérations internationales de boxe, lui enlève son titre et les Etats-Unis lui interdise d'exercer le sport par qui il est devenu célèbre. Après un long combat juridique, il finit par obtenir raison devant la Cour suprême en 1971.

Trois ans plus tard, il dispute le « combat du siècle » contre Georges Foreman à Kinshasa, dans l'ex Zaïre, devant 10 000 spectateurs. La foule en délire l'encourage en criant « Ali bome ye ! » (« Ali, tue le ! »). Il redevient champion du monde des poids-lourds en cette soirée du 30 octobre 1974 et inscrit son nom définitivement dans la légende.

Muhammad Ali, qui aura eu neuf enfants, arrête la boxe en 1981 avec un palmarès de 56 victoires en 61 combats à 39 ans. Sa trop longue carrière va cependant lui laisser de graves séquelles physiques puisque la maladie de Parkinson va se manifester dès 1984. Les neurologues ne lui donnaient pas longtemps à vivre mais têtu, il combattra la maladie pendant plus de 30 ans. « Dieu m'a donné la maladie de Parkinson pour me montrer que je n'étais qu'un homme comme les autres, que j'avais des faiblesses, comme tout le monde. C'est tout ce que je suis : un homme », avait-il sobrement déclaré en 1987 après l'annonce de sa maladie. Une phrase empreint d'une sagesse que le monde aime tant.

Mise à jour : Muhammad Ali, surnommé « The Greatest », sera enterré dans sa ville natale de Louisville vendredi 10 juin, en plein mois du Ramadan. « La célébration de la vie de Muhammad Ali débutera jeudi avec une cérémonie privée rassemblant sa famille immédiate, ses enfants, petits-enfants, cousins et son frère », a fait savoir le porte-parole lors d'une conférence de presse organisée à Scottsdale, en Arizona, où l'ancien boxeur, décédé des suites d'« un choc septique provoqué par des causes naturelles non spécifiées », s'est éteint la veille. La famille se rassemblera dans un salon funéraire le lendemain matin avec un imam qui présidera une cérémonie de prières, suivie d'une procession funéraire qui traversera Louisville jusqu'au cimetière.

Lire aussi:
Hommage à Mohamed Ali aux JO 2012
Décès d'un musulman célèbre d'Amérique





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu