Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

David Hicks ne pourra pas vendre le récit de sa détention

| Lundi 9 Avril 2007



Dimanche, le ministre de la Justice australien Philip Ruddock a déclaré que David Hicks n'aura pas le droit de vendre le récit de sa détention à la prison américaine de Guantanamo, mais on ne pourra pas l'empêcher pour autant de raconter ce qu'il a vécu.

La loi australienne interdit aux individus de tirer parti du récit de leurs actes criminels, mais il est peu probable que les Etats-Unis puissent empêcher Hicks de s'exprimer publiquement sur le traitement qui a été le sien à Guantanamo, a ajouté Ruddock.

"Nous allons faire en sorte qu'il ne puisse pas tirer profit de quelque récit qu'il ferait", a résumé Ruddock.

Hicks, premier suspect reconnu coupable de crimes de guerre parmi les centaines de détenus de la prison de Guantanamo, doit être renvoyé en Australie dans quelques semaines pour purger une peine de neuf mois de prison. Il pourrait recouvrer la liberté à la fin de l'année.




Loading












Recevez le meilleur de l'actu