Connectez-vous S'inscrire






Archives

DSK : 'Le PS a été incapable de se renouveler'

| Lundi 14 Mai 2007

« Le PS, depuis 2002, a été incapable de se renouveler », a estimé Dominique Strauss-Kahn sur les ondes de RMC et sur BFM-TV. L’ex-ministre du gouvernement Jospin, qui s’était déjà dit « disponible » peu après la défaite de Ségolène Royal au second tour de la présidentielle, persiste et signe. Pour lui, François Hollande est le « principal responsable » de la défaite du parti le 6 mai dernier.



Interrogé ce matin sur les ondes de RTL, Dominique Strauss-Kahn a accusé François Hollande d’être le « principal responsable » de la défaite socialiste à la présidentielle, défaite qui entraîne « évidemment une crise » au sein du parti. « On est tous responsables à la mesure des responsabilités qu’on a exercées » a-t-il déclaré, et «plus la responsabilité est grande, plus on est responsable». « Le PS, depuis 2002, a été incapable de se renouveler » a-t-il estimé. Revenant sur la proposition du premier secrétaire du Parti socialiste de « fonder un grand parti de la gauche », l’ex-ministre des Finances a ironisé : « Qui peut être contre refonder un grand parti de la gauche ? »


« D'abord c'est un aveu, ça veut dire qu'on n'est plus un grand parti de la gauche, il faut quand même en rechercher les responsabilités », a ajouté Dominique Strauss-Kahn, et « surtout, il y a toujours cette tendance de fuir dans les manoeuvres institutionnelles. […] C'est pas ça le problème, le problème c'est que la gauche au premier tour a fait le score le plus faible qu'elle ait connue depuis des décennies. Ce n'est pas parce qu'on change de parti, le nom, ça ne change rien tout ça, c'est les idées qui sont en cause, c'est le fait que nous n'avons pas attiré les Français. »

Invité de l’émission France Europe Express sur France 3, François Hollande avait estimé qu’une « nouvelle stratégie » devait voir le jour, celle d’ « un grand parti socialiste qui couvre tout l'espace qui va de la gauche - sans aller jusqu'à l'extrême gauche, car l'extrême gauche a son identité - jusqu'au centre gauche, au centre ». Pour cela, des assises devraient être convoquées après les législatives du mois de juin.






Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu