Connectez-vous S'inscrire






Archives

Coup de théâtre au procès de Zakaria Moussaoui

Rédigé par Amara BAMBA | Lundi 13 Mars 2006



Leonie Brinkena, juge du tribunal fédéral d'Alexandrie en Virginie (USA) chargé du procès de Zacarias Moussaoui a suspendu les audiences pour 48 heures ce lundi 13 mars 2006. Cette décision inattendue est survenue suite à une violation du droit de la défense.
En effet, contrairement à la législation, une avocate de l'administration fédérale du trafic aérien, a transmis des informations à certains témoins de l'affaire. Elle leur a communiqué la transcription de l'audience du 6 mars accompagnée d'indications pour bien répondre aux questions qui leur seraient posées à l'audience. « Durant toutes les années où j'ai siégé au tribunal, je n'ai jamais vu une violation aussi monumentale du règlement sur les témoins » a déclaré madame Brinkena avant de prononcer la suspension de la séance pour deux jours. Elle a cependant donné rendez-vous demain mardi aux avocats des deux partis pour faire toute la lumière sur cette affaire et interroger les témoins concernés.
Agé de 37 ans, de nationalité française, Zakaria Moussaoui est la seule personne inculpée dans le cadre des attentats du 11 septembre 2001 au Etats-Unis. L'an dernier, il a plaidé coupable de complicité avec les auteurs des attentats. Il a refusé de prendre un avocat et sa défense est assurée par des avocats commis d'office.
Quoi que n'ayant pas pris part aux opérations ( il a été arrêté un mois avant les attentats) il lui est reproché de n'avoir pas fourni au gouvernement américain, des informations qui « auraient permis de sauver des vies humaines. »
Maître Edward MacMahon, chargé de la défense, a demandé l'annulation de la procédure estimant que les fuites de ce lundi rendaient le procès inéquitable et que M. Moussaoui ne pouvait pas être condamné à mort pour les délits qu'il a reconnus. L'annulation de la procédure reviendrait à la réclusion à perpétuité pour M. Moussaoui.
Devant ce coup théâtre, qui pour la seconde fois entache le procès, Zakaria Moussaoui a lancé « The show must go on »! (Que le spectacle continue!)





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu