Connectez-vous S'inscrire






Société

Coup d’envoi du Salon international du monde musulman

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Vendredi 16 Décembre 2011

Le premier Salon international du monde musulman (SIMM) débutera sa première édition samedi 17, dimanche 18 et lundi 19 décembre au Bourget. Un rendez-vous que veut se donner chaque année l’Union des musulmans de France (UMF), l’organisateur de ce Salon. Celui-ci est résolu à se démarquer du Rassemblement annuel des musulmans de France (RAMF), organisé par l’UOIF. Saphirnews fait les présentations.



Le premier Salon international du monde musulman (SIMM) débutera sa première édition les 17, 18 et 19 décembre au Bourget.
Le premier Salon international du monde musulman (SIMM) débutera sa première édition les 17, 18 et 19 décembre au Bourget.
Le Salon international du monde musulman (SIMM) est l’évènement du week-end du 17 au 19 décembre. Cette première édition, qui se tient au Parc des expositions du Bourget, en Seine-Saint-Denis, devrait attirer plusieurs milliers de visiteurs, principalement musulmans qui sont friands de ce type de rencontre alliant conférences, moments de réflexion et shopping.

Le SIMM n’existerait pas sans la volonté d’une association : l’Union des musulmans de France (UMF), qui cherchait à organiser un tel évènement depuis plus de trois ans. Créée en 2005, l’UMF affirme, dans son site internet, être « le fruit de l'alliance des musulmans qui œuvrent pour la défense et la dignité de l'Islam et qui cherchent à contribuer au bien-être (spirituel, matériel, intellectuel) des autres (musulmans et non musulmans) ». Une présentation encore plutôt vague pour nombre de personnes en raison de son relatif anonymat dans le paysage de l’islam de France mais auquel l’UMF compte palier à la conférence d’ouverture du SIMM samedi.

Un programme chargé annoncé

Le Salon, qui laisse ses portes ouvertes de 10h à 21h, sera articulé autour de la vie du Prophète Muhammad, comme pour mieux revenir aux origines de l’avènement de l’islam. Ce thème central fera l’objet de nombreuses conférences, animées par le Cheikh Mahmoud Al Masri, Youssef Ibram ou encore Houcine Oummali.

Pour faire du SIMM un lieu ouvert qui favorise le vivre-ensemble, plusieurs personnalités religieuses non musulmanes feront le déplacement, notamment pour débattre de la situation des minorités religieuses samedi après-midi en présence du Père Michel Lelong, du rabbin Gabriel Hagaï et du Cheikh Mohamed Al Arifi. Un moment de rencontre entre dignitaires des trois religions monothéistes sera aussi organisé lundi avant la clôture du Salon, qui verra la remise, par la théologienne Nassima Prudor, des prix aux concours de Coran et de poésie organisés le week-end durant.

Autre temps fort du SIMM : le défilé Fashion Show, animé par la comédienne Samia Orosemane, prévu dimanche à 18h. Que les hommes se gardent : seules les femmes pourront accéder à l’espace réservé où se déroulera le défilé. Entre-temps, les visiteurs du Salon n’oublieront pas de flâner autour des stands des commerçants et des associations mais également de participer aux ateliers de calligraphie et d’enluminure, ouvert à tout public.

Le SIMM n’est pas le Salon du Bourget de l’UOIF

Un ombre au tableau surgit : le SIMM ressemble, de prime abord, au Rassemblement annuel des musulmans de France (RAMF), organisé par l’Union des organisations islamiques de France (UOIF). Face « aux nombreuses interpellations depuis plusieurs semaines et pour lever toute ambigüité », la fédération a d’ores et déjà annoncé que sa 29e édition se tiendra du 6 au 9 avril prochain au Bourget.

Prinicipal point de ressemblance : le lieu choisi par l’UMF pour organiser le SIMM. Toutefois, ce dernier explique que son choix s’est porté sur le parc des expositions du Bourget car les prix proposés par Viparis, gestionnaire du site, étaient intéressants, particulièrement au mois de décembre. Preuve en sont des tarifs des espaces que l’UMF loue aux exposants – 1000€ le stand de 6m² pour trois jours - ainsi que du billet d’entrée des visiteurs, fixé à 10€ pour les trois jours. De quoi pouvoir convaincre un large public de venir au SIMM, espèrent les organisateurs.

« A horizon trois ans, nous avons comme ambition de déplacer le SIMM au Parc des expositions – Porte de Versailles », a déclaré Lynda Ayadi, la responsable chargée du Salon, sur le blog Buzzlim. L'UMF tient aussi à se dissocier de l'UOIF.

Jusque là, les musulmans de France ne sont pas familiers avec l’UMF, peu connu de la scène associative musulmane. Cependant, le SIMM devrait aider à croître sa notoriété. Pour se faire, elle compte bien réussir cette première édition et réitérer son initiative dans les prochaines années.






Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu