Connectez-vous S'inscrire






Communiqués officiels

Contre l'extrémisme religieux mais aussi contre les actes antimusulmans : le CFCM fait le point avec Claude Guéant

Rédigé par Conseil français du culte musulman (CFCM) | Vendredi 30 Mars 2012



Une délégation du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) a été reçue ce vendredi 30 mars 2012 par Monsieur Claude Guéant au Ministère de l'Intérieur pour évoquer avec elle certaines formes d'extrémisme religieux en France et les réponses adéquates à y apporter. Cette rencontre a été également l'occasion d'échanger sur la progression inquiétante des actes antimusulmans durant l’année 2011.

A cette occasion, le Ministre de l’intérieur a réaffirmé la volonté des Pouvoirs Publics de tout mettre en œuvre afin d’éviter tout amalgame entre le comportement d’une minorité d’extrémistes et l’immense majorité des musulmans de France ainsi que son engagement pour mieux protéger et consolider l’unité et la cohésion nationale.

Le CFCM qui a toujours œuvré pour la promotion d’un islam de modération et du juste milieu a réaffirmé que l’ensemble des imams et cadres religieux ne ménagent pas leurs efforts pour faire face au phénomène de l’extrémisme religieux et préserver nos futurs générations contre toute forme d’expression radicale qui participe par ailleurs à la diffusion d'un sentiment de méfiance à l'égard des musulmans de France et de leur religion.

Au cours de cet entretien, le CFCM a insisté auprès du Ministre de l’intérieur, Monsieur Claude Guéant pour que les Instituts de Formation des cadres religieux (Imams, Aumôniers) puissent bénéficier de l’aide et du soutien des Pouvoirs Publics et leur permettre, dans le respect du principe de laïcité, de mener à bien leur mission de formation.

S’agissant du milieu carcéral, le CFCM rappelle que plusieurs enquêtes et plusieurs faits montrent que le risque d’endoctrinement des détenus au sein des prisons est réel et ne doit pas être sous-estimé. Le CFCM a exprimé à nouveau sa demande pour que de nouveaux postes d’aumôniers soient créés et que leurs conditions d’exercice soient améliorées.

Le CFCM a rappelé également la nécessité de mettre en place des formations à la responsabilité et à l’autorité parentales, notamment en direction des familles des jeunes récidivistes. La rupture du lien familial aggrave les risques et ouvre les possibilités à tout autre lien improbable.

Le CFCM propose la mise en place d’un groupe de travail qui sera chargé de se pencher sur le phénomène de radicalisation religieuse. Ce groupe de travail aurait pour mission de recenser et de mettre en œuvre des initiatives de bonnes pratiques en matière de lutte contre les idéologies extrémistes.

Par ailleurs, le CFCM a demandé au Ministre de l’intérieur de prendre les mesures nécessaires afin de sécuriser les institutions musulmanes, notamment les lieux de culte et d’enseignement. En effet, le rapport de la CNCDH de l’année 2011 sur la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie qui reprend les chiffres du ministère de l’intérieur met en évidence une augmentation significative et inquiétante des actes antimusulmans par rapport à l’année 2010 (+33,6 %) alors que les actes de racisme dans leur ensemble ont baissé.

Paris, le 30 mars 2011
Mohammed MOUSSAOUI
Président du CFCM




Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu