Connectez-vous
Islam | Musulman | Toute l’actu sur Saphirnews.com
Facebook
Twitter
Google+
Dailymotion
YouTube
Rss





Religions

Conseil de la Fatwâ et des Recherches

Rédigé par Colin Zohra | Mardi 5 Novembre 2002

Face aux multitudes de questions que se posent les musulmans d'Europe sur les problèmes quotidiens.Le Conseil Européen de la Fatwâ et des Recherches (CEFR) a été mis en place pour tenter d'y répondre. Ce conseil a une entité spécialisée et indépendante composé de savants.C'est ce même conseil qui a publié le communiqué de presse pour informer les musulmans de l'Europe que le jeûne du mois de ramadan ne pourra commencer avant le mercredi 6 novembre.



Face aux multitudes de questions que se posent les musulmans d'Europe sur les problèmes quotidiens.Le Conseil Européen de la Fatwâ et des Recherches (CEFR) a été mis en place afin pour tenter d' y répondre. Ce conseil a une entité spécialisée et indépendante composé de savants.C'est ce même conseil qui a publié le communiqué de presse pour informer les musulmans de l'Europe que le jeûne du mois de ramadan ne pourra commencer avant le mercredi 6 novembre.

 

La première rencontre fut l’inauguration du CEFR, le 29 et 30 mars 1997 à Londres en Grande Bretagne. Le rôle de ce conseil est d’essayer de rapprocher les savants d’Europe, et d’unifier leurs avis jurisprudentiels sur des sujets de droit musulman. Ces savants se réunissent pour émettre des fatwâs (un avis juridique autorisé et déterminé par des savants avertis) sur des questions concernant les musulmans d’Europe en se référant à diverses sources qui sont en accord avec les principes islamiques.

 

Les différentes sources pour valider une fatwâ’ :

En s’appuyant sur le Saint Coran, la Sunna du prophète (pbsl), le consensus et le raisonnement analogique. Les sources de la législation islamique qui font l’objet de divergences entre les savants musulmans, telles que l’appréciation individuelle « alistihssan », l’intérêt général « maslaha mûrssala », la précaution préventive « sad al darai », l’adoption de l’avis d’un compagnon « al istishab », l’usage ou la coutume « al ‘urf », l’école des compagnons « madhab sahabi » et la législation de nos prédécesseurs «char’û man qablana ». Ainsi que les quatre écoles de jurisprudence et les autres doctrines jurisprudentionnelles comme source de grande richesse d’où est sélectionné ce dont l’authenticité et l’intérêt ont été prouvés .Pour écrire une fatwâ, il faut également avoir une connaissance parfaite de la réalité actuelle, tout en cherchant toujours, la facilité.

 

Le vote de la fatwâ :

Les fatwâs et les résolutions sont émisent au nom du CEFR dans ses sessions ordinaires ou urgentes à l’unanimité des présents ou à la majorité absolue. Un membre du CEFR peut émettre en son nom une fatwâ et non au nom du CEFR.

 

Qui peut devenir membre du CEFR :

 

-Il faut être titulaire d’une qualification universitaire dans la chari’a ou avoir assister assidûment et régulièrement au cours donnés par les savants et avoir reçu une licence de ces derniers. Le membre doit avoir la connaissance de l’arabe.

- être connu par son bon comportement et ses pratiques fidèles de l’islam

-Etre résident dans le continent européen

-Avoir un savoir des sciences de la religion aussi bien que la réalité de la vie.

-Etre approuvé par la majorité des membres.

 

Le choix des membres est important selon la représentation des pays d’Europe où les musulmans sont très nombreux ainsi que celle des différentes écoles de jurisprudence.

L’accord de la nomination d’un nouveau membre doit être appuyé par la recommandation de trois éminents savants connus et dignes de confiance.

 

CEFR oriente sur la bonne voie les musulmans en Europe. Le CEFR essaye de réaliser leurs objectifs en intégrant dans ce conseil des personnalités spécialisées dans la jurisprudence et ayant des compétences sans qu’elles aient le droit de voter.

 

 Les objectifs fixés sont les suivants :

-tirer des fatwâs émises par les différents conseils de jurisprudence et les institutions académiques et scientifiques.

- déployer des efforts auprès des autorités officielles en Europe pour qu’elles reconnaissent officiellement le CEFR et qu’elles s’y réfèrent.

-organiser des séminaires sur la chari’a

-Tenir des colloques pour étudier certains sujets de la jurisprudence

 

 

L’Assemblé Générale du CEFR tient une réunion périodique annuelle durant laquelle sont discutées les recherches présentées au CEFR sur le sujet concernant la communauté musulmane d’Europe.

Jusqu’à aujourd’hui le CEFR a tenu 3 sessions :

La première fut tenue à Sarajevo en Bosnie-Herzégovine le 28 et 30 août 1997 , la seconde au Centre culturel et Islamique à Dublin en Irlande le 9 et11 octobre 1998 et la dernière a Cologne en Allemagne le 19 et 22 mai 1999.

Les sessions étant très espacés le CEFR a mis en place deux sous- commissions de fatwâ en France et en Grande Bretagne.

 

Quelques membres éminents du Conseil:

  1. Professeur Youssouf Al-Qardawi, Président du CEFR (Egypte, Qatar)
  2. Le juge Cheikh Faisal Mawlawi, Vice-président (Liban)
  3. Cheikh Abdoullah Ibn Youssouf Al-Joudai, Secrétaire Général (GB)
  4. Cheikh Dr. Abdullah Ibn Ali Salem (Mauritanie)
  5. Cheikh Dr. Abdullah Ibn Bayya (Arabie Saoudite)
  6. Cheikh Ahmad Jaballah (France)
  7. Cheikh Ahmed Ali Al-Imam (soudan)
  8. Cheikh Ahmed Al-Rawi (GB)
  9. Cheikh Al-Arabi Al-Bichri (France)
  10. Cheikh Hassan Karaboulout (Allemagne)
  11. Cheikh Houssein Mouhammed Halawa (Ireland)
  12. Cheikh Moufti Ismail Kashoulfi (GB)
  13. Cheikh Dr. Issam al-Bachir (soudan)
  14. Cheikh Mahboub-el-Rahman (Norvège)
  15. Cheikh Mahmoud Moujahed Hassan (Belgique)
  16. Cheikh Dr. Mouhammed Al-Harari (Allemagne)
  17. Cheikh Dr. Mouhammed Fouad Al-Barazi (Danemark)
  18. Cheikh Mouhammed Khalil Al-Mansour (EAU)
  19. Cheikh Dr. Mouhammed Saïd Al-Badinjki (GB)
  20. Cheikh Moufti Moustafa Alic Haci (Bulgarie)
  21. Cheikh dr. Moustafa Ciric (Bosnie)
  22. Cheikh Dr. Nacer Ibn abdoullah Al-Mayman (Arabie-Saoudite)
  23. Cheikh Nihad Abdoul Qouddous Ciftci (Allemagne)
  24. Cheikh Ounis Qourqah (France)
  25. Cheikh Rachid Al-Ghanouchi (GB)
  26. Cheikh Sabri Idris Coci (Albanie)
  27. Cheikh Dr. Souhaib Hassan Ahmed (GB)
  28. Cheikh Tahar Mahdi (France)
  29. Cheikh Youssouf Ibram (Suisse)

 



Colin Zohra


Société | Religions | Economie | Monde | Culture & Médias | Votre revue de presse | Politique


Inscription à la newsletter



Loading




L'actu vue par Yace