Connectez-vous S'inscrire






Communiqués officiels

Communiqué du CFCM

Rédigé par Président du CFCM Dr. Dalil BOUBAKEUR | Mercredi 5 Novembre 2003

Par deux interventions dans les médias, d’abord sur la chaîne LCI, puis dans un éditorial de l’hebdomadaire le Point, Claude Imbert fait étalage de son islamophobie et prend soin de critiquer l’islam profitant d’un contexte où les attaques virulentes à l’égard des musulmans et de l’Islam est d’une sinistre actualité.



Par deux interventions dans les médias, d’abord sur la chaîne LCI, puis dans un éditorial de l’hebdomadaire le Point, Claude Imbert fait étalage de son islamophobie et prend soin de critiquer l’islam profitant d’un contexte où les attaques virulentes à l’égard des musulmans et de l’Islam est d’une sinistre actualité.

 

Il n’est pas besoin de souligner l’incohérence du propos, et tous les pré-supposés sur lesquels ils reposent. En revanche, par ses propos calculés, Claude Imbert sait les réactions qu’il est susceptible de générer. C’est bien l’attitude du provocateur qui prend le risque de déclencher des réactions qu’il fera ensuite semblant de dénoncer comme non maîtrisées.

 

Le conseil français du culte musulman a été mis en place par la loi, dans le cadre du jeu républicain. Il ne pensait pas être si vite confronté à la revendication de l’islamophobie.

 

Soucieux de remplir pleinement sa mission, le CFCM va demander à l’instar d’autres associations, à être habilitée pour agir en justice dans le cadre des procédures permettant de combattre les incitations à la haine ou à la discrimination religieuse. Car en démocratie, le dernier mot ne doit pas revenir aux provocateurs.

 

Par ailleurs, le CFCM va mettre en place au niveau de ses 25 Conseils régionaux (CRCM) une veille juridique, dont la coordination nationale s’effectuera par le Bureau exécutif du CFCM.

 

Cette veille juridique permettra de recenser les actes de discrimination religieuse afin de poursuivre les contrevenants.

 





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu