Connectez-vous S'inscrire






Religions

Clôture des JMJ : le Pape Benoît XVI rencontre des victimes d’abus sexuels

| Lundi 21 Juillet 2008

Après des excuses historiques le 19 juillet dernier sur les abus sexuels des prêtres catholiques et la messe de clôture des Journées Mondiales de la Jeunesse (JMJ) le lendemain soir, réunissant 300 000 fidèles, le Pape Benoit XVI a rencontré des victimes australiennes d'abus sexuels le 21 juillet au matin avant son retour pour le Vatican.



La ville de Sidney, située au Sud-Est de l'Australie, a accueilli les Journées Mondiales de la Jeunesse (JMJ) du 15 au 20 juillet.
La ville de Sidney, située au Sud-Est de l'Australie, a accueilli les Journées Mondiales de la Jeunesse (JMJ) du 15 au 20 juillet.
Lundi 21 juillet au matin et au lendemain de la clôture des Journées Mondiales de la Jeunesse (JMJ), le pape a pris le temps de rencontrer quatre victimes australiennes de violences sexuelles perpétrées par des hommes d'église, afin de les écouter et de leur faire part de sa compassion.

« En égard aux abus des membres du clergé, le Saint Père Benoît XVI a célébré lundi matin une messe en présence de représentants des victimes d'abus sexuels », a précisé le porte parole du Saint-Père, Frederico Lombardi. Le Pape « les a assurés de sa proximité spirituelle et leur a proposé de continuer à prier pour eux, pour leurs familles et pour toutes les victimes », assurant qu'avec « ce geste paternel, le Saint Père voulait montrer encore une fois sa sollicitude envers tous ceux qui ont souffert d'abus sexuels ».

La rencontre entre le Pape et les quatre victimes, deux femmes et deux hommes, s'est déroulée dans une chapelle attenante à la cathédrale Sainte Marie de Sydney.

Samedi, le pape avait présenté des excuses historiques pour les abus sexuels des prêtres qui avaient considérablement entaché la réputation de l'église catholique ces dernières années. Evoquant sa "honte" et celle de toute l'Eglise, Benoît XVI s'était dit « profondément désolé pour la souffrance que les victimes ont endurée ».

Selon son porte-parole, Frederico Lombardi, le Pape a attendu les derniers jours de sa visite pour rencontrer les victimes afin de ne pas "interférer" avec les célébrations des JMJ. Plusieurs victimes australiennes d'abus sexuels avaient qualifié les premières excuses directes et entières du Pape, de rhétorique manquant d'action estimant qu'il aurait dû s'excuser en face des victimes et non devant d'autres prêtres.

Les JMJ, entamées mardi par 125.00 pèlerins venus du monde entier, se sont conclues le 20 juillet dernier par une messe suivie par une foule de plus de 300.000 fidèles au cours de laquelle Benoît XVI a annoncé que le prochain rendez-vous planétaire des jeunes catholiques se tiendrait en 2011 à Madrid, pays de tradition catholique marqué, comme l'Australie, par une forte sécularisation.





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu