Connectez-vous S'inscrire






Archives

Chaos à l’approche des élections irakiennes

Rédigé par Mom Nicolas | Mercredi 12 Janvier 2005

Les actes de violence continuent de se multiplier en Irak, à moins de trois semaines des élections. Le chaos se poursuit. Le premier ministre irakien, Iyad Allaoui, a annoncé qu’il allait consacré un budget de plus de 2 milliards de dollars à l’armement des forces irakiennes.



Les actes de violence continuent de se multiplier en Irak, à moins de trois semaines des élections. Le chaos se poursuit. Le premier ministre irakien, Iyad Allaoui, a annoncé qu’il allait consacré un budget de plus de 2 milliards de dollars à l’armement des forces irakiennes.

Une voiture piégée a explosé à Tikrit, ancien bastion de Saddam Hussein, tuant sept policiers et en blessant huit autres. L'attentat a été revendiqué par le groupe du Jordanien Abou Moussab Al-Zarqaoui, lié au réseau Al-Qaïda.

Au sud de la ville de Samarra, quatre soldats irakiens ont été tués dans une embuscade. À Samarra même, un soldat irakien et un civil ont été tués lors d'une attaque contre une patrouille de l'armée irakienne.

Toujours à Samarra, une voiture piégée qui visait des blindés américains a explosé dans le centre de la ville, blessant une femme et un enfant irakiens.

À Bagdad, un colonel et un lieutenant-colonel de police ont été tués et un policier blessé dans deux attaques séparées perpetrées par des hommes armés. Au sud de la capitale, trois civils irakiens ont été tués, et trois, blessés, par l'explosion d'un engin piégé au passage d'un convoi américain.

En outre, un interprète irakien de l'armée américaine a été abattu à 300 km au nord de Bagdad.

Enfin à Bassorah, un kamikaze a projeté sa voiture bourrée d'explosifs contre la maison d'un ancien chef des renseignements de la police, qui s'en est tiré indemne.

Iyad Allaoui annonce un budget militaire conséquent

Le premier ministre irakien, Iyad Allaoui, a affirmé, lors d'une conférence de presse à Bagdad, que son gouvernement consacrerait 2,2 milliards de dollars en 2005 à l'armement des forces irakiennes. Il a dit aussi que le nombre de soldats passerait cette année de 66 000 à 150 000.

« L'armée sera la colonne vertébrale de la sécurité. Nous allons nous concentrer sur la modernisation de l'armement. Nous avons déjà commencé à le faire », a-t-il ajouté.





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu