Connectez-vous S'inscrire






Archives

Chaabane annonce le Ramadan

Rédigé par Amara BAMBA | Mercredi 15 Août 2007

Et voici venu le mois de Chaabane ( Cha'ban)! Comme chaque année, il dégage un parfum de Ramadan. Le jeûne du mois de Ramadan est une pratique spirituelle populaire de l'islam. Tout au long de ce neuvième mois du calendrier hégirien, les musulmans observent un jeûne rituel du lever au coucher du soleil. Jeûner tout le mois de Ramadan est un geste qui détermine l'appartenance à la religion musulmane. Il en va autrement du jeûne du mois de Chaabane.



A l'image d'un cyprès dans l'ombre d'un grand chêne, le jeûne de Chaabane se tient à l'ombre du jeûne de Ramadan. Un enseignant français interrogea ses collégiens sur le sens du mot « carême ». Comme réponse il reçut que « le carême est le ramadan des chrétiens ». La vulgarisation de l'idée du jeûne du Ramadan est aujourd'hui un fait établi. Reste à donner du sens à cette pratique.

Dans les mosquées, le discours ne tarit pas d'éloges sur les mérites du jeûne de Ramadan. Mois d'ascèse, mois d'exercices spirituels, mois de générosité et mois d'introspection, le ramadan est un mois béni au cours duquel les mosquées sont bondées. En privant son corps de ses sources d'énergie matérielle (le manger et le boire), le jeûneur doit se nourrir d'énergie spirituelle. L'idée de participer à une synergie mondiale impliquant des centaines de millions de jeûneurs est une expérience gratifiante. Mais le Ramadan se veut un moment d'exercices spirituels intensifs capable de booster le croyant dans son évolution personnelle.

C'est ainsi qu'à la suite du Ramadan, de nombreux musulmans observent six jours de jeûne. C'est le jeûne du mois de Chawwal. Ce jeûne est une tradition prophétique. Son observation n'est pas déterminante. Mais elle est vivement recommandée. Le premier jour de Chawwal est le jour de l'Aïd el Fitr, il ne peut être jeûné. A compter du deuxième jour de Chawwal le fidèle jeûne six jours supplémentaires sans contrainte autre que le désir de s'inscrire dans la tradition du Prophète. Il en est de même du jeûne du mois de Chaabane avec un soupçon de polémique en plus.

Jeûner durant le mois de Chaabane, juste avant le Ramadan, n'est pas une obligation coranique mais une tradition prophétique. Le jeûne durant les quinze premiers jours de Chaabane ne pose pas de problème. La divergence porte sur la tradition du jeûne à partir du seizième jour de Chaabane. Il y a ceux qui l'interdisent, il y a ceux qui l'autorisent. Il y a aussi ceux qui posent des conditions d'aménagement. Chaque position se fonde sur une appréciation des paroles et/ou des traditions prophétiques. Cette polémique de spécialistes du hadith brise tout enthousiasme autour de la tradition du jeûne de Chaabane. Les savants en parlent à mi-voix et les fidèles la connaissent à moitié.

Pourtant, à l'expérience, le jeûne de Chaabane prépare psychologiquement aux changements qu'entraîne le jeûne du Ramadan. Pour le salarié, pour celui qui a des doutes sur son état de santé, le jeûne de Chabanne est une occasion d'expérimenter les contraintes inhérentes au rythme de vie du mois de Ramadan. Car il est parfois nécessaire d'accorder son emploi du temps avec la rigueur du rythme qu'impose le jeûne du Ramadan. Vie quotidienne, activités professionnelles et responsabilités familiales peuvent ainsi être ajustées à temps, sans précipitation.

En cette année 2007, le mois de Chaabane a bien commencé ce mardi 14 août. Il offre un prélude au mois de Ramadan que plusieurs calendriers annoncent pour le 13 septembre. Une date à confirmer le moment venu, selon l'usage. Occasion de préparation pratique et de conditionnement personnel, le jeûne de Chaabane est une préparation spirituelle à l'expérience du Ramadan.





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu