Connectez-vous S'inscrire






Société

Carton rouge pour Pape Diouf ?

Ballon vs business

Rédigé par Sonia Carrère | Vendredi 19 Juin 2009

Pape Diouf ne sera plus le président de l’Olympique de Marseille (OM), pour la saison prochaine. Celui qui savait si bien jongler entre sa fonction et sa proximité avec les Marseillais a démissionné soudainement, et, depuis mercredi soir, Marseille se révolte. C’est l’incompréhension. Que s’est-il passé pour que Pape se retrouve sur le banc de touche ?



Carton rouge pour Pape Diouf ?
À Marseille, l’humeur du jour s’évalue en fonction de deux gros facteurs incontrôlables : la météo et l’OM. Si le soleil est bien au rendez-vous en ce moment chez les Marseillais, ils ne voient pourtant pas la vie en rose, mais plutôt en bleu et blanc. Rien ne va plus pour leur club de foot, et sur la Canebière les seuls à avoir un grand sourire, ce sont les touristes.

Pape Diouf, qui était le président de l’Olympique de Marseille depuis mai 2005, ne sera plus celui « qui décide à l’OM », alors qu’il se décrivait en tant que tel dans le magazine L’Équipe. Certains disent qu’il a été viré par Robert Louis-Dreyfus, l’actionnaire principal du club. Pourtant, l’affaire Diouf est un peu plus complexe.

Un président que les supporters marseillais aiment tant

Depuis quelques mois, celui qu’on appelle « Papa Diouf » enchaîne de petits dérapages. Il y a d’abord eu l’histoire du transfert de Ribéry à Marseille, qui ne se serait pas fait dans les règles puisque Pape Diouf aurait démarché le joueur alors qu’il était déjà sous contrat avec le club d’Istanbul. Ensuite, on a reproché à l’ancien président le départ du coach Éric Gerets, très aimé par les supporters, un peu trop même pour M. Diouf, si on écoute les rumeurs. Se sont ensuivies des tensions avec Vincent Labrune, le président du conseil de surveillance de l’OM et proche de RLD, et l’absence de Pape au dernier conseil de surveillance.

On peut dire que cela fait beaucoup pour un seul homme, en si peu de temps ! Alors qui a réellement pris la décision du départ du plus rebelle des présidents ? Lui-même, paraît-il… mais sans gaieté de cœur. Le désaccord entre l’actionnaire du club et le président serait lié au statut de Julien Fournier, secrétaire général du club et proche de Diouf. RLD souhaitait lui retirer les signatures du club dont il était titulaire, selon le quotidien La Provence. Pape aurait refusé, parce qu’il ne voulait pas qu’un proche de l’actionnaire s’occupe de l’administratif, et donc des transferts de joueurs, sujet sensible à Marseille.

De ces pourparlers, les supporters marseillais n’en retiennent que le départ si soudain de ce président qu’ils aiment tant. La plupart sont outrés et en veulent beaucoup à Louis-Dreyfus. Il faut rappeler qu’avant Pape Diouf les présidents s’étaient abondamment succédé à l’OM, selon les directives de cet actionnaire.

Une fin de saison en beauté

L’ère Diouf était synonyme de stabilité, et surtout de réussite. En cinq ans, l’OM était passé d’un budget déficitaire à un certain bénéfice. Et footballistiquement parlant, le club marseillais a terminé sa saison en beauté, en étant à deux doigts de gagner le championnat de France, au coude à coude avec Bordeaux.

Que va-t-il se passer la saison prochaine ? Même si c’est Didier Deschamps – choisi par Diouf – qui va entraîner les joueurs, cela sera-t-il suffisant pour que l’équipe retrouve un équilibre ? Les supporters vont-ils bouder leur club ? Et surtout, comment vont se passer les prochains transferts, avec de telles polémiques au sein de l’OM ? On reste en haleine. Affaire à suivre…


Et vous, que pensez-vous du départ de Pape Diouf ?

« Je suis d’abord choqué, je ne m’y attendais vraiment pas. Il est à la présidence du club depuis cinq ans et son bilan est plus que positif. Il n’a certes pas gagné de titre, mais il amenait une stabilité au club qui n’existait plus depuis de longues années. Avant lui, le club avait une mauvaise image, que ce soit en France ou a l’étranger. Depuis, il a rendu son standing à l’OM et aujourd’hui tout s’effondre, car je ne vois pas une autre personne capable de continuer le travail qu’il a effectué depuis cinq ans. » Djamal, 24 ans, commercial

« C’est une grosse bêtise de le virer parce qu’il a fait du bon boulot depuis cinq ans bien que l’OM n’ait rien gagné comme trophée. Mais il aurait dû fermer sa bouche parce qu’il a craché sur Dreyfus et il n’aurait pas dû… C’était quand même son patron ! » Grégory, 25 ans, webdesigner

« Je ne comprends plus les raisons pour lesquelles un président est présent. Je n’arrive pas à comprendre comment après cinq ans de progression constante, cinq ans de continuité et de cohérence au niveau des décisions, on puisse tout casser comme si de rien n’était. Je ne comprends pas non plus que sa proximité avec les Marseillais lui soit reprochée ainsi que l’absence de trophée alors que sous RLD il n’y en a jamais eu. » Abdel, 24 ans, chimiste

« Je trouve que c’est déplorable. L’OM n’avait pas besoin de ça, en plus du départ de Gerets. RLD se tire une balle dans le pied en limogeant Pape. L’attitude de RLD va lui coûter beaucoup, car il montre une image du club instable et propice aux guéguerres de pouvoir, et ça, cela ne plaira pas à certains joueurs tentés par l’aventure olympienne. D’autres joueurs comme Mamadou Niang ou Lorik Cana, importants au sein du club, risquent de partir. Car comment rester dans un club, où être olympien est une fierté, alors que pour les dirigeants ce n’est qu’un gouffre à pognon. » Caroline, 25 ans, journaliste

« Je pense que c’est bête, parce que Pape Diouf a su mener l’OM sur le plan européen. Ils se sont bien battus en UEFA, puis il a su apporter Éric Gerets, l’entraîneur. Et au niveau financement, il n’y a pas eu de gros soucis. L’OM a su tenir sa place en Ligue 1, dans le haut du classement, alors qu’auparavant ce n’était pas trop ça… » Illyes, 21 ans, étudiant






Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu