Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Caricatures: prison avec sursis pour 2 journalistes

| Mercredi 13 Décembre 2006



Mercredi, un tribunal de Sanaa a condamné deux journalistes de l'hebdomadaire yéménite Al-Hourriya à 4 mois de prison avec sursis pour avoir reproduit des caricatures controversées du prophète Mahomet.

Selon des sources judiciaires, le verdict rendu par le tribunal interdit aussi à Akram Sabra, rédacteur en chef, et Yahia Al-Abed, rédacteur, d'écrire pendant un mois et à leur publication, Al-Hourriya, de paraître pendant un mois, ces deux condamnations également avec sursis.

Mercredi, le rédacteur en chef de l'hebdomadaire Yemen Observer, Mohammad Al-Assadi, ont été condamné à une amende de 500.000 riyals (environ 2.500 USD).

Le 25 novembre, un tribunal yéménite avait ordonné la fermeture pour un an du journal Al-Rai Al-Aam et une interdiction d'écrire de six mois pour son rédacteur en chef, Kamal al-Olfi. Ce dernier avait été condamné aussi à un an de prison mais l'application de cette peine avait été aussitôt suspendue à la demande du parquet.

Al-Rai Al-Aam, Yemen Observer et Al-Hourriya avaient été suspendus de parution pendant près de trois mois sur ordre des autorités yéménites pour avoir reproduit les caricatures incriminées.

Il s'agit du troisième journal au Yémen que la justice condamne pour la reproduction des caricatures de Mahomet, initialement publiées par le quotidien danois Jyllands-Posten en septembre 2005, une initiative qui avait suscité de vives réactions dans le monde musulman.




Loading












Recevez le meilleur de l'actu