Connectez-vous S'inscrire






Communiqués officiels

Campagne de stigmatisation des musulmans prenant le halal pour alibi

Rédigé par Union des organisations islamiques de France (UOIF) | Mardi 6 Mars 2012



Dans une campagne électorale qui peine à trouver ses marques et à débattre des vrais sujets qui préoccupent les Français, certains Hommes politiques ne cessent de jouer le jeu détestable de la stigmatisation et de la division qui vise encore une fois les musulmans. La polémique concernant le halal fut le dernier épisode de cette manœuvre électoraliste qui cherche à diviser les citoyens français, en les renvoyant à leurs appartenances religieuses.

Un tel discours nous pousse à nous interroger au sujet du caractère laïc de notre Etat. Une laïcité qui doit en principe garantir l’égalité et la neutralité entre tous les citoyens sans aucune distinction.
L’UOIF exprimant le mécontentement d’un grand nombre de musulmans face à ce discours stigmatisant, tient à préciser que :

1- L’abattage rituel qui respecte les préceptes religieux, les règles d’hygiène et le bien être animal, est une prescription religieuse fondée, et que les musulmans ont toujours respecté.

2- L’abattage rituel n’est pas une spécificité musulmane, contrairement à ce qu’on laisse entendre parfois, mais il constitue aussi une pratique observée en France par d’autres religions.

3- La prétention que l’abattage rituel provoque une souffrance supplémentaire pour l’animal sacrifié, n’est pas fondée scientifiquement. Au contraire, des études scientifiques confirment que ce type d’abattage est moins stressant pour l’animal et plus clément que l’abattage ayant recours à l’étourdissement.

4- Faut-il rappeler également que les musulmans qui tiennent à respecter les conditions de l’abattage rituel, n’imposent naturellement à personne cette pratique religieuse et n’ont aucun intérêt à chercher sa généralisation.

L’UOIF considère que le discours de stigmatisation et d’exclusion visant à mettre en question la communauté musulmane, représente une atteinte très grave au crédo français et particulièrement à sa pierre angulaire : la liberté des pratiques religieuses. Une telle atteinte est incompatible avec les principes de justice et d’égalité dans une société qui se veut démocratique et de droit.

Paris, le 06 mars 2012
Union des Organisations Islamiques de France – UOIF




Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu