Connectez-vous S'inscrire






Archives

CFCM : le bilan de la FNMF

Rédigé par Mohamed Bechari | Jeudi 8 Juin 2006

La Fédération nationale des musulmans de France voit le jour en 1985. A ses débuts, le mouvement se caractérise par sa direction tenue par des Français convertis à l’islam. Des musulmans à qui l’on ne peut reprocher leurs affiliations étrangères. Mais après quelques années d’activités, la Fédération s’essouffle. Les structures administratives restent bien en place mais l’activité de terrain se réduit considérablement au point que certains observateurs l’ont qualifié de « coquille vide ». Aujourd’hui encore certains reprochent à la FNMF de se tenir trop loin du terrain. D’autres lui reprochent sa trop grande proximité avec le pouvoir marocain avec pour conséquence d’importer en France les rivalités régionales entre pays du Maghreb. Et pourtant, depuis le lancement des consultations pour la constitution du Conseil français du culte musulman en 1993, la coquille s’est agitée et s’est remplie. Sous la houlette de son président M. Mohamed Bechari, la FNMF a su renouer les contacts et monter des réseaux de mosquées qui lui vaut d’arriver en tête des élections au CFCM. Le président de la FNMF est ainsi vice-président du CFCM. Quel bilan la FNMF dresse-t-elle de sa participation au CFCM ? Quelles perspectives nouvelles la fédération envisage-t-elle au sein de la direction du CFCM ? Pour en parler Mohamed Bechari a accepté de se soumettre aux questions des SaphirNautes.


Invité(s)
Présentation
Bechari Mohamed
 
Président de la Fédération nationale des musulmans de France (FNMF) depuis 1992, vice-président du Conseil français du culte musulman depuis 2003, Mohamed Bechari est né en 1967 à Oujda (Maroc). Il est aussi secrétaire général du Congrès islamique européen et occupe le poste de coordinateur à l’Organisation islamique pour l'éducation, la science et la culture(ISESCO). Depuis le mois d’avri?????l 2005, M. Bechari est membre de l’Académie du Fiqh relevant de l’Organisation de la conférence islamique (OCI). Il est l’auteur d’un livre en langue arabe intitulé « L’image de l’islam dans les médias occidentaux ».

 
   Posté par bushra
le 06-06-2005 à 12:06:00
Question : Assalam Quel est l'interet d'un tel debat?
Réponse de Mohamed Bechari :
Un tel débat est rendu indispensable par la grande insuffisance de l'information sur l'Islam en France en général, et le CFCM en particulier. La FNMF a toujours été pour la transparence et refuse que les questions de l'islam soient assimilées à des secrets d'Etats. Elles méritent un débat impartial, comme toutes les grandes questions qui intéressent l'opinion. C'est un acte de civisme de contribuer à davantage de clarté sur un sujet où l'opacité favorise les usages de cete religion à d'autres fins.

 
   Posté par mous
le 06-06-2005 à 12:06:22
Question : bonjour, je n'ai pas de question spèciale à te poser juste te passer un gd bonjour et te souhaiter bon courage un copin de la fac de paris 8
Réponse de Mohamed Bechari :
Merci. Amical Salam, et meilleur souvenir des années d'innocence et de militantisme désintéressé...

 
   Posté par Ozlem AVCI
le 06-06-2005 à 12:06:31
Question : Les musulmanes, effectivement quelles moyens ils utilisent à transformer et à renforcer leurs identites islamique? Et comment ce cult musulman forme?
Réponse de Mohamed Bechari :
F. Aubenas et Hanoun Saadi méritent évidemment les mêmes interventions que celles qui ont conduit à la libération de C. Chenot et G. Malbrunot. Le CFCM aurait été à Baghdad, si les pouvoirs publics l'avait demandé. En ce qui la concerne, la FNMF a demandé à plusieurs reprises la libération de F. Aubenas et de H. Saadi sur plusieurs chaînes satellitaires arabes regardées par les ravisseurs.

 
   Posté par Malikap
le 06-06-2005 à 13:06:33
Question : Salaam Mr Bechari, J'ai été absolument outrée d'entendre dire par une certaine personne hier dans l'émission (On ne peut pas plaire à tout le monde) que L'ISLAM proclamait la violence!! et aussi des propos blasphématoires sur le Saint Prophète de L'ISLAM! Ma question est la suivante : Allez-vous continuer à laisser passer sans intervenir des messages aussi Islamophobes?. Merci de bien vouloir me répondre.
Réponse de Mohamed Bechari :
Ce genre de déclarations irréfléchies et sans nuance deviennent courantes, hélas. Cela exige un travail d'ordre pédagogique de longue haleine pour convaincre les Français de bonne foi qui cèdent à la peur de l'Islam et ont une perception irrationnelle de cette religion sans s'aviser de ses apports positifs à des millions de Français qui ne demandent qu'à s'intégrer, et considèrent que la foi religieuse est un facteur irremplaçable de stabilisation de la conscience humaine. L'émission islamique de France 2 aurait pu contribué à une meilleure présentation de l'Islam. mais le CFCM n'a hélas pas réussi à obtenir son amélioration. Ce sera l'une des priorités du CFCM qui sortira des élections du 19 juin. Il faudrait aussi que les grands médias s'ouvrent à une élite de musulmans qui ne participent pas assez aux grands débats concernant cette religion.

 
   Posté par redouane
le 06-06-2005 à 13:06:04
Question : Bonjour, Pour quant une mosqué à Livry Gargan 93190 . Avec une grande communautée de musulman à livry Gargan . On a meme pas une petite salle de priere. Est ce Que le cfcm peut nous aidez au près de la mairie. Merci
Réponse de Mohamed Bechari :
C'est le rôle du Conseil Régional du Culte Musulman de l'Ile-de-France d'appuyer la demande de mosquées auprès des autorités locales, en leur rappelant que la liberté de culte doit être reconnue pour les musulmans aussi. La réélection des CRCM devrait se faire en fonction du dévouement de leurs membres, et non plus au nom de critères claniques d'un autre âge.

 
   Posté par moustapha77
le 06-06-2005 à 20:06:30
Question : Salamou alaykoum Que faut -il faire penser vous pour se sentir libre ou ne plus etre sous la tutelle de l'etat, pour le CFCM ?Pour decide de soi et selon ses convictions.
Réponse de Mohamed Bechari :
A l'occasion du centenaire de la loi de 1905, qui n'a pas été appliquée à l'Islam, en dépit de son article 43, et des décrets d'application à l'Islam, en raison des choix faits par les artisans des "politiques musulmanes" coloniales, on besoin de proclamer la séparation de l'Islam et des Etats admis à gérer le culte musulman en France par ceux qui voulurent différer la reconnaissance de l'indépendance du culte musulman. Il faudrait que l'opinion s'exprime davantage pour réclamer l'application du principe d'égalité à cette religion mal-aimée, et éviter qu'un dévoiement de la laïcité ne conduise l'Etat laïque à imiter les autres Islams officiels. L'organisation de l'Islam par l'Etat est une forme de discrimination qui ne sera réellement positive que si elle crée une situation où le ministère de l'Intérieur n'aurait plus à intervenir.

 
   Posté par serge
le 07-06-2005 à 00:06:17
Question : Bsoir M. Bechari. J'ai deux questions. Si j'ai bien compris, votre organisation est arrivée au premier rang lors des élections du CFCM il y a deux ans. Si vous êtes démocrate, vous devriez être le président de ce conseil. Pourquoi avez vous laissé la place à Dalil Boubakeur? C'était pa première question. Maintenant j'aimerais savoir si vous serez-vous candidat à la présidence du CFCM ?
Réponse de Mohamed Bechari :
La FNMF est en effet arrivée en tête aux élections d'avril et de juin 2003. Mais ces élections n'ont pu avoir lieu qu'au prix d'un compromis prévoyant la cooptation du président et des vice-présidents. La FNMF a accepté cet accord, malgré ses inconvénients, parce qu'il permettait des élections qu'elle n'a jamis eu peur de perdre. L'alternative à ce moindre inconvénient, c'était l'absence d'élections et le blocage du processus initié par Joxe, relancé par Chevènement et continué par Sarkozy. La FNMF ne raisonne pas en termes de places et d'honneur. Ce qui compte pour elle, c'est la mise au point rapide des relations de l'Etat avec l'Islam. L'introduction des règles élémentaires de la démocratie est le souhait de la FNMF qui considère la religion comme un service, et non pas comme une source de privilèges et de vanités.

 
   Posté par coco
le 07-06-2005 à 00:06:36
Question : Salam je voudrait comprendre comment une organisation comme le FNMF pas du tout présente sur le terrain du travail auprès de la communauté musulmane, non connu jusqu'aux élections CFCM de 2003 a réussit a émerger ? Je pense personnellement que malgré tout Bechari ferais un meilleur président que l'actuel Dr Boubakeur, mais il faut que cette fédération descend sur le terrain et surtout s'assure du soutien de l'UOIF pour mettre un peu de cohérence dans le travail du CFCM. Que pensez vous d'une alliance avec l'UOIF pour diriger la prochaine instance du CFCM et nous épargner cette fois ci la dictature du ministère de l'intérieur imposant aux musulmans un président à la tête du CFCM?
Réponse de Mohamed Bechari :
La FNMF propose une sorte de "majorité d'idées" pour que les alliances se fassent autour de projets à réaliser prioritairement. Elle souhaite une véritable séparation du politique et du religieux, en renonçant aux pratiques empruntées aux habitués de la politique politicienne.

 
   Posté par Sliman
le 07-06-2005 à 00:06:58
Question : Assalamou aleikoumm warahamatoullahi wabarakatouhou cher frère Mohamed Béchari. Je suis marocain comme et vous mais je suis pratiquant depuis le ramadan seulement. Je ne veux pas que vous preniez mal ma question mais je dois quand même vous la poser parce que j'ai déjà entendu beaucoup de choses... je préfère directement votre réponse, point à la ligne: est ce que vous êtes un frère musulman? P.s. Chapeau à saphirnet pour ce chat en live.
Réponse de Mohamed Bechari :
Non je n'appartiens pas à l'organisation des Frères Musulmans. Mais je suis contre leur diabolisation qui a fourni un alibi aux différents courants qui ont essayé de bloquer le processus d'organisation de l'Islam, en utilisant le 11 septembre, puis les alternances polituqes en France, juste pour empêcher l'organisation des élections.

 
   Posté par FlaSh
le 07-06-2005 à 00:06:40
Question : Ne pensez-vous pas qu'en appelant à voter oui vous avez été perçu comme un simple instrument du gouvernement pour centraliser les voix des musulmans dans une même direction ? De ce fait, ne jouez-vous pas le rôle inverse de celui que vous devriez avoir ?
Réponse de Mohamed Bechari :
Il ne vous a pas échappé que les partisans du Oui au référendum n'étaient pas que des membres de la majorité actuelle. Je m'intéresse à la dimension européenne depuis des années et le Oui me paraissait de nature à faire avancer la construction d'une Europe politique. Mais je peux comprendre que d'autres votent Non,par crainte du libéralisme, ou pour sanctionner le gouvernement.

 
   Posté par ilhame
le 07-06-2005 à 09:06:45
Question : - depuis quelques mois, on assiste à un remaniement au sein de la FNMF. Le Maroc ne veux plus de M Bechari, les nouveaux entrants ne veulent plus de lui. Va t-il enfin céder au principe démocratique pour se laisser remplacer par quelqu'un de plus fiable. - Quelles sont les compétances ou plutôt les méthodes qui ont permis à M Bechari de siéger dans le conseil de l'académie du Fiqh. - Quel est le vrai nom du l'auteur sirien qui a écrit le livre sortit au nom de M Bechari "l'islam dans les médias européens" ?
Réponse de Mohamed Bechari :
La FNMF est une organisation démocratique qui accepte le débat et tient compte des avis de ses membres désireux d'avancer en s'organisant ici et maintenant. Dans ces condtions, les coups d'Etat ont peu de chances de réussir. Pour l'admission à l'Académie de Fiqh de l'OCI, elle récompense des années de travail qui m'a conduit à participer à la plupart des réunions de responsables religieux et fut précédée par l'obtention d'un diplôme de l'université d'El Azhar sanctionnant des travaux sur la situation de "l'Islam transplanté". Je n'ai pas crié sur les toits l'obtention de ce diplôme et, et cela a sans doute contribué aux questions comme la vôtre. Quant aux livres dont vous parlez, le fait qu'il ait été publié en Syrie n'implique pas sa rédaction par un Syrien. Les thèmes exposés dans ce volume ont été développés à plusieurs reprises au cours de débats organisés par des chaînes satellitaires arabes qui ont l'amabilité de m'inviter.

 
   Posté par jean
le 07-06-2005 à 10:06:47
Question : bonjour, il est prévu des élections du cfcm le 19 juin 2005, je voudrai savoir comment voter pour se scrutin? je suis musulman, j'habite paris, j'ai 33 ans. merci à bientot. jean.
Réponse de Mohamed Bechari :
Les élections servent à désigner les représentants du Culte musulman parmi les candidats proposés en fonction de la superficie des mosquées. C'est le même mode de scrutin qu'en 2003, avec ses inconvénients. La FNMF propose de remédier à ces inconvénients, en cooptant des personnalités qualifiées choisies parmi les grandes confréries "oubliées" en 2003, les notables locaux connus pour leur "savoir et leur piété", et les intellectuels, qui sont les grands absents de ce conseil.

 
   Posté par marcopolo
le 07-06-2005 à 11:06:02
Question : Bonjour m. Bechari, ne regrettez-vous pas d'avoir rencontré Abassi Madani au Qatar lors de la crise des otages Chesnot-Malbrunot?
Réponse de Mohamed Bechari :
J'ai rencontré Madani quand j'ai appris qu'il demandait lui aussi la libération des otages, qui était l'objectif de mes deux déplacements en Orient à ce moment-là. Il va de soi que cette brève rencontre ne signifiait pas une adhésion totale à toutes les thèses défendues par Madani. Cette politique a été provoquée par des nostalgiques de la politique d'"éradication " qui est aujourd'hui largement dépassée en Algérie, où il est question d'amnistie et de Réconciliation nationale. J'ajoute que mon carnet d'adresse en Orient m'a permis des contacts utiles que d'autres ne pouvaient pas avoir; d'où l'irritation qui a conduit à cette polémique inutile dont le but était aussi le torpillage des élections pour le renouvellement du CFCM, que la FNMF peut toujours gagner.

 
   Posté par minamina
le 07-06-2005 à 11:06:30
Question : assalamo alayka ya akhi, je suis une marocaine pratiquante mais non voiné. je milite beaucop dans le social et surtout en ce qui conserne le cult musulman. je réside au gabon ou l'islam est une religion secondaire. la majorité des musulmans sont des étrangers de l'afrique de l'ouest ou des pays arabo-musulma. il existe ici une conseil supérieur des affaire islamique qui est encore jeune par son expérience. Il existe depuis 1993 mais ses actions reste très limité. le président de ce conseil est le monsieur le président de la république El haj Omar Bongo Ondimba et le vice présient n'est autre que son fils Ali Bongo ondimba. Actuellement le bureau est en plein remaniement et il ont besion de toutes les bonnes volonté qui ont aussi une certaine connaissance de la chose et qui peuvent faiire avancer le conseil. Ma question est la suivante. Moi en tant que femme musulmane, j'ai été contacté afin de faire parti de ce bureau, mais en tant que musulmane pratiquante mais non voilée est ce que j'ai le droit de faire partie de ce bureau étant donné que j'occuprerai un poste clefs qui est celui de secrétaire générale à la condition féminine. Je veux bien faire quelque chose pour l'islam mais je ne veus pas non plus utilise l'Islam à des fins personnel tel que faire le voil pour la circonstance. Le voil pour moi doi être une conviction personnel irévoquable et aussi une décision sur laquelle on ne peut pas revenir. dans l'attente d'une explicaton objective et convaincante, je vos laisse la paix à vous et à tout vos proche. Salam. NB : a l'heure actuelle personne n'a posé cette condition à ma condidature. MINA
Réponse de Mohamed Bechari :
Le fait de ne pas se voiler n'est pas rédhibitoire. Ce qui compte c'est ce que vous pourrez apporter pour dynamiser ce Conseil. L'Islam est pluraliste en matière de port du voile. Celles qui le considèrent comme une simple recommandation peuvent travailler avec celles pour qui il s'agit d'une prescription fondamentale. Le pluralisme de l'Islam dans ce domaine devrait être médité par le laïcisme militant, uniformisateur, et qui ne veut voir qu'une seule tête.

 
   Posté par oum rizlène
le 07-06-2005 à 23:06:32
Question : BismiLLahi Rahman Rahim. Salam 'alaikoum cher frêre. En tant que Président de la FNMF,vice-président du CFCM et coordinateur à l'ISESCO; j'aimerai connaitre votre position sur la question des écoles privées musulmanes.Tout d'abord est-ce une question qui a été abordée au sein du CFCM,si oui quelles sont vos perspéctives dans ce domaine sachant que nous sommes la seule religion qui n'a pas d'école privée (mis à part les projets du college à Aubervilliers et du lycée à Lille)et que le besoin, le désir et la demande de ce genre de structures se fait ressentir très profondément dans notre communauté;si non ne pensez vous pas qu'il serai necessaire que le CFCM se penche sur la question afin d'aider nos frêres et soeurs à concrétiser et à développer ces embryons de projets qui naissent un peu partout dans notre pays, et qui ne se finalisent pas par fautes de moyens ou par manque de collaboration des pouvoirs publics? Barak'ALLAHou fick pour votre réponse.
Réponse de Mohamed Bechari :
L'ouverture d'écoles privées musulmanes est le seul moyen d'éviter aux jeunes musulmans d'aller jusqu'à Peshawar pour y faire les études sur l'Islam qu'on ne leur propose toujours pas en France. Il faudrait un effort de rénovation des Ouloum Dinyia (Sciences Religieuses) pour satisafire la demande de l'Islam familial, qui est aussi demandeur d'intégration. Les politiques qui ont rejeté-ou saboté- la demi-douzaine de projets d'ouverture d'un "espace d'expression scientifique et intellectuel de l'Islam" pendant les 15 ans dernières années portent une lourde responsabilité. L'un des défis que le CFCM aura à relever c'est de s'ouvrir aux intellectuels en mesure de répondre à cette demande considérable de connaissance de l'Islam. Quiconque mesure l'importance de cet enjeu négligera les luttes de clans et les querelles de personnes.

 
   Posté par Diisoo
le 08-06-2005 à 12:06:13
Question : On parle de plus ne plus de dialogue islamo-chrétien. Quand on sait que sur le plan religieux, il y'a une différence fondamentale entre ces religions (Unicité / Trinité) , ne pourrait on pas axer ce dialogue sur le plan social (acceptation des communautés)plutot que sur le plan religieux au risque de n'ouvrir des plaies?
Réponse de Mohamed Bechari :
Le Coran polémique parfois durement avec certains Conciles; mais il recommande la bonté avec les Nazaréens, considérés comme les "proches en amitié" des croyants musulmans. Cela signifie que les divergences théologiques ne devraient pas empêcher le Vivre-Ensemble que le droit Musulman a organisé en reconnaisant aux "Gens du Livre" la liberté du culte, l'autonomie judiciaire et la possibilité d'être ministre dans les gouvernements des Califes.

 
   Posté par Centre de Recherches sur la Diaspora Arménienne
le 08-06-2005 à 17:06:13
Question : Monsieur Mohamed Béchari, Monsieurle Vice-Président du CFCM, Le Centre de Recherches sur la Diaspora Arménienne, CRDA fondé à Paris en 1976 http://www.crda-france.org/fr/home.htm est en particulier sensible aux relations historico-culturelles arméno-arabes au cours des siècles : http://www.crda-france.org/0ab/home.htm Nous voudrions savoir si le CFCM a dans son calendrier le projet d'exprimer sa position officielle à l'egard du Génocide arménien de 1915 et de son négationnisme actuel. Voici notre lettre ouverte aux dignitaires islamiques de France et aux Présidents d'associations franco-musulmanes du 24 mars 2005 : http://www.crda-france.org/fr/breligion/islam/3lettre2_dignitaires.htm Dans l'esprit d'un dialogue confessionnel, culturel et citoyen, nous avons déjà commencé à informer les musulmans de France par le forum Mejliss el-Kalam. Dans nos interventions, nous apportons les informations nécessaires pour la compréhension historico-polico-sociologique du négationnisme lié au génocide arménien. En espérant avoir une réponse positive de votre part, veuillez agréer Monsieur le Vice Président, l'expression de nos sentiments distingués. Nil Agopoff, chercheur au CRDA.
Réponse de Mohamed Bechari :
Le CFCM devrait répondre à vos questions. Pour sa part, la FNMF sait que le cheikh d'El Azhar à condamné la déportation des Arméniens, qui étaient une Millet Sadiqa(une ethnie amie) dans l'empire ottoman, et que des centaines de milliers d'Arméniens ont été sauvés par des bédouins de Syrie, qui ont appliqué le principe d'hospitalité sacrée et celui de la "Commanderie du Bien et le pourchas du Répréhensible"(Amr bi'l maarouf...). Cette question devrait faire l'objet d'un dialogue entre les Musulmans et les Arméniens. D'autant plus que le Parlement qui a reconnu le génocide arménien vient de vanter les mérites du Colonialisme...

 
   Posté par sammia L.
le 08-06-2005 à 19:06:28
Question : Bonsoir monsieur Bechari. La présentation que saphirnet fait de vous, pour la première fois, me donne l'impression que vous avez une notoriété internationale. Mais j'ignore pourquoi le site ne dit pas votre formation universitaire. Pouvez vous m'expliquer ce qui justifie votre présence à l'Academie du fiqh? Et je suis curieuse de savoir ce que vous comptez défendre dans cette académie que je ne connais pas(je l'avoue aussi). Je vous trouve très courageux de venir débattre ici en direct avec nous et j'espère que saphirnet nous permettra de discuter avec TOUS vos concurents à la tête du cfcm. Merci beaucoup de vos réponse. Je reste en ligne pour attendre votre réponse et si j'ai une autre question je vous la poserai Inch'Allah.
Réponse de Mohamed Bechari :
J'ai le diplôme de l'Université d'El Azhar et j'ai contribué aux réflexions sur la situation des Musulmans en Occident. Mon admission à l'Académie du Fiqh est une reconnaissance de cet apport. J'espère comme vous que les autres membres du CFCM acceptent aussi de répondre à toutes les questions.

 
   Posté par Parisien
le 08-06-2005 à 20:06:29
Question : Salam a'likum, désolé d'être brusque mais pourquoi n'avons nous toujours pas un bureau pour recenser les nombreux actes islamophobes? pourquoi l'aumonier des prisons n'a-t-il pas de mandat pré défini (5ans est un maximum) et pourquoi lui avoir donén les pleins pouvoirs en ignorant completement les CRCM j'espere que l'on ne va pas se retrouver dans un systeme sans discussion pour les decisions prises!
Réponse de Mohamed Bechari :
La FNMF veut convaincre la Commission Consultative des Droits de l'Homme de renoncer à son incompréhensible refus de retenir l'islamophobie parmi les sentiments répréhensibles. Elle préfère s'en tenir au racisme anti-arabe; mais quand une mosquée de Turcs ou d'Africains est incendiée, il s'agit bel et bien d'islamophobie.

 
   Posté par Sosso
le 08-06-2005 à 21:06:22
Question : Salam, pourquoi vous M. Bechari avez-vous affirmé dans différents pays arabe que la loi contre le foulard était une loi pour la laïcité ? Alors que M. Chirac a lui-même parlé uniquement de « voile islamique » comme d’ailleurs de nombreux députés qui ont motivés cette loi uniquement en parlant de « voile islamique ». A quand du courage de la part du CFCM ? n’ayez plus peur svp de mettre ces politiques devant leurs contradictions.
Réponse de Mohamed Bechari :
J'ai participé à plusieurs débats sur la loi anti-voile, notamment celui où mon ami Djaffar Abdesselem, président du Conseil Scientifisue de l'université d'El Azhar a contesté la déclaration du cheikh Tantaoui, qui semblait délivrer une ftwa de commande, dans la droite ligne de la tradition bourguibienne. J'ai également contesté l'application du principe de Dharoura invoqué pour apporter une caution plus ou moins religieuse à la commission Stasi, qui a glissé subrepticement de l'expertise au militantisme.

 
   Posté par Shems Eddine
le 08-06-2005 à 22:06:59
Question : Assalamou Aleïkoum Monsieur Bechari. J'ai déjà eu l'occasion de vous croiser lors de votre passage en Bourgogne et je vous félicite pour vos réponses de ce soir. Je suis conveti à l'islam depuis longtemps. Je n'aime pas le militantisme mais j'ai du respect pour les militants comme vous et je voudrais ici vous féliciter vous et tous les autres de la mosquée de Paris de l'UOIF, etc. Je pense que tous les musulmans doivent travailler main dans la main pour faire avancer l'islam. Maintenant ma question : qu'en est-il des mosquées qui ont été exclues du CFCM? Allez vous les intégrer, leur tendre la main fraternellement ou simplement continuer comme ça? Je pense à toute la mouvance de TArik Ramadan que je connais bien parce que j'ai un peu fréquenté Présence musulmane quand j'étais à Paris il y a une dizaine d'années. Merci et du courage!!!
Réponse de Mohamed Bechari :
La FNMF est pour par la participation au vote du CFCM de toutes les mosquées "oubliées" en 2003, et pour la cooptation de personnalités qualifiées issues de toutes les tendances sans exclusive. Nous ne devons avoir peur ni du pluralisme, ni du débat.




Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu