Connectez-vous S'inscrire






Archives

Bush perd le contrôle de la Chambre des députés

| Mercredi 8 Novembre 2006

Ce matin très tôt, les résultats du vote des américains ont été révélés. La Chambre des députés, à majorité républicaine depuis 1994, vient de passée côté démocrate. Concernant le Sénat, qui ne renouvelle que 33 membres, les résultats se font encore attendre. Ce vote sonne comme une sanction pour le parti de Bush notamment sur la question irakienne.



Un vote sanction

Nombreux sont les articles de la presse américaine qui définissent les résultats des républicains comme un vote sanction. Il semblerait que la guerre en Irak soit un des sujets qui ai plombé la campagne électorale du parti républicain. Les scandales impliquant des républicains ont aussi grandement exaspéré une partie de l’électorat Certains considéraient cette élection législative de mi mandat comme un forme de référendum sur la politique du président américain. Quoi qu’il en soit les américains ont fait leur choix, et il ne va plus dans le sens de .Georges W. Bush. Les représentants républicains ont été battus dans pratiquement toutes les régions du pays.

La chambre des représentants qui était à majorité républicaine depuis plus de 12 ans, vient donc de passer dans les mains des démocrates, incitant le président américain a opérer une coalition difficile, qui ne lui laisse, pour ces deux dernières années de mandat, qu’une marge de manœuvre très restreinte.


Privé d'un levier politique majeur, Bush, qui essuie là sa première défaite depuis son arrivée à la Maison Blanche en 2000, se retrouve à présent dans la position du "canard boiteux", position peu enviable des présidents américains quand ils ne contrôlent pas le Congrès. « D'une côte à l'autre, les Américains ont voté pour le changement », a souligné la représentante de Californie, pressentie pour devenir la première femme de l'histoire des Etats-Unis présidente de l'une des deux chambres du Congrès. Elle deviendra également le troisième personnage de l'Etat après le président et le vice-président. « Aujourd'hui, nous avons écrit l'histoire. Il s'agit maintenant pour nous de faire progresser le pays », a souligné Nancy Pelosi avant d'interpeller directement George W. Bush: « M. le président, nous avons besoin d'une nouvelle direction en Irak ».


Bush, qui n'est pas habitué aux défaites politiques, devrait réagir au cours d'une conférence de presse dans l'après-midi aux résultats de ces élections de mi-mandat qui sont les dernières pour lui en tant que président.

Au total, les démocrates ont remporté 24 sièges jusque là détenus par un républicain et aucun démocrate sortant n'a perdu son siège.

Dans l'Ohio, les républicains ont essuyé le scandale de leur représentant Bob Ney, contraint à la démission après avoir plaidé coupable dans une affaire de lobbying. En Floride, le siège de Mark Foley a été récupéré par les démocrates. Contraint à la démission, il a révélé avoir envoyé des messages à caractère sexuel à des hommes au sein du Congrès. En Pennsylvanie, les démocrates ont battu Curt Weldon sous le coup d'une enquête fédérale pour corruption ainsi que Don Sherwood qui a admis avoir une relation amoureuse de longue date avec une femme beaucoup plus jeune que lui et qui l'accuse à présent d'avoir essayé de l'étrangler.



Keith Ellison, le premier musulman à la chambre

Keith Ellison entre dans l’histoire des Etats-Unis ce mardi 7 novembre. Il devient en effet le premier musulman député de l’histoire des Etats-Unis. Agé de 43 ans, cet avocat afro américain succède à Martin Sabo, démocrate lui aussi, dans le 5ème district du Minnesota. Ellison remporte la victoire dans ce disctrict avec 53% des voix.

Converti à l'islam à l'âge de 19 ans, il prône un retrait des forces américaines d'Irak. Il a été élu avec l'appui de la communauté musulmane, même s'il a très peu mis sa foi en avant lors de la campagne.





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu